Locations saisonnières : des touristes se font "avoir comme des bleus" par des arnaques de mieux en mieux ficelées

Photos volées, descriptions alléchantes, sites à l'allure professionnelle, faux propriétaires charmants et serviables... L'arnaque à la location saisonnière est le piège des touristes et des vacanciers.

Article rédigé par
Phéline Leloir-Duault - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Même la signature d'un contrat de location n'est pas toujours gage de sûreté.  (RICHARD VILLALON / MAXPPP)

"Villa vue sur mer, avec piscine, jacuzzi et grand jardin idéal pour les barbecues, le tout pour 300 euros par mois... Une affaire !" Voici le genre d’offres qui pullule sur internet pendant la période estivale. Des offres derrière lesquelles se cachent parfois de belles arnaques, minutieusement déguisées.

Laurence et Isabelle font partie de ces nombreux vacanciers qui ont déchanté une fois arrivés à destination. Ces vacances à Majorque, elles en rêvaient. Avec famille et amis, le duo a réservé une villa pour onze personnes auprès d'une agence locale, qui montrait toutes les garanties nécessaires.

"On avait un contrat de location avec le numéro Siret de la société, les différentes règles à respecter, le nom du manager de l'agence, un Iban dans une banque espagnole reconnue, la BBVA."

Laurence, une vacancière

à franceinfo

Mais le jour de leur arrivée sur place, c'est la douche froide. Pas d'agence, donc pas de maison. "On avait le sentiment d'être plutôt vigilants sur les arnaques. Elle nous a envoyé un contrat de location en bonne et due forme. Le site avait l'air d'être une agence qui avait pignon sur rue. On s’est fait avoir comme des bleus", poursuit Laurence.

Les signalements explosent

En tout, les deux touristes ont perdu plus de 6 000 euros. Entre 2019 et 2020, la plateforme téléphonique Info escroquerie a enregistré 58% d'appels en plus.

"Sur le site, on avait la photo des différents agents de l'agence et en l'occurrence, moi, j'avais une Vanessa Jiménez, qui avait le sens du service commercial et qui avait hâte de nous souhaiter la bienvenue sur l'île."

Isabelle, une vacancière

à franceinfo

Pour le major Marc Conraux, de la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité à la police judiciaire, cette hausse est liée à plusieurs facteurs : "L'augmentation des utilisateurs d'internet, qui ne sont pas forcément toujours très au fait de ce qu'ils risquent. Ensuite, il y a aussi la démocratisation de l'usage des outils de messagerie et de paiement en ligne qui sont utilisés pour ce type d'arnaque. Enfin, les escrocs bénéficient d'un support technique qui leur permet aujourd'hui avec une grande facilité de dissimuler leur identité et de conserver un anonymat."

Avec l'explosion de la location sur internet, tout le monde peut être victime de ce genre d'arnaques. Pour réduire les risques, il est conseillé de privilégier les sites spécialisés, de ne pas se fier à des prix trop bas et de vérifier sur internet si les informations données n'ont pas déjà été signalées pour escroquerie ou si les photos n'ont pas été volées.

Enfin, si vous êtes victime d'une escroquerie, vous pouvez contacter la plateforme téléphonique Info escroquerie au 0 805 805 817, du lundi au vendredi de 9h à 18h30.

Les arnaques aux locations saisonnières - le reportage de Phéline Leloir-Duault
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.