Crise en Guadeloupe : le tourisme prend un nouveau revers

Publié
Crise en Guadeloupe : le tourisme prend un nouveau revers
France 2
Article rédigé par
D.Schlienger, S.Guillemot, N.Karczinski - France 2
France Télévisions

Alors que la Guadeloupe fait face à une flambée de la violence, le secteur du tourisme, essentiel pour l’île, est fortement impacté.  

Chaleur et plages de rêve, voilà ce que les touristes viennent chercher en Guadeloupe. Mais les incidents violents qui frappent l’île depuis quelques jours ont émaillé le cadre paradisiaque. Des vacanciers, déçus, ont dû revoir leur programme au dernier moment. Après la crise sanitaire, les confinements et la actes de violences récents, le tourisme est donc à nouveau impacté sur l’île. 

Un secteur gravement touché 

Pierre-Yves Sarazin, organisateur d’activités aquatiques, déplore une baisse d’activité conséquente. "On était très motivé", dit-il avec amertume. Certains barrages sont installés devant des sites touristiques importants, comme des plages ou hôtels. Cathérine Cadrot, directrice de l’hôtel Arawak, fait face à une série d’annulations et a vu la moitié de son personnel dans l’incapacité de venir travailler à cause des barrages routiers. Si le couvre-feu avait été mis en place pour des raisons sécuritaires, il a eu un fort impact sur le secteur touristique.  



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.