Anse Méjean : à la découverte d'un havre de paix

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Anse Méjean : à la découverte d'un havre de paix
FRANCE 3
Article rédigé par
J.Debraux, L.Krikorian, Y.Saidani - France 3
France Télévisions

À Anse Méjean, dans le Var, les anciens cabanons de pêcheurs se transmettent de génération en génération.

À Toulon (Var), se cache un coin secrètement gardé. Anse Méjan, ses eaux turquoise et ses cabanons font la fierté des amoureux de Toulon. Cela fait bientôt que Sauveur Carelli habite Anse Méjean, et il ne se lasse jamais de cette vue imprenable : "il suffit de regarder, de se remplir les yeux, de sentir l'air, d'écouter le calme et de profiter". Il faut descendre pour découvrir ces petites maisonnettes, héritées de petites cabanes du tout début du 20e siècle. À l'époque, des pêcheurs varois fabriquent de petites habitations, toutes réalisées en bois. L'été, ils viennent s'y installer avec leurs familles, au bord de la mer, dans des conditions plutôt sommaires.

Un havre de paix

Sauveur Carelli se souvient de cette période d'insouciance où la vaisselle se faisait parfois à l'eau de mer : "il n'y avait ni eau courante, ni toilettes, ni électricité, rien du tout. C'était vraiment des cabanes de pêcheurs et je serai tenté de dire que même les pauvres rechignaient à y venir étant donné les difficultés d'approvisionnement pour tout". La baie est aujourd'hui un lieu privé, habité seulement par 25 familles. Anse Méjean un havre de paix où cohabitent harmonieusement toutes les couleurs pour le plus grand bonheur des visiteurs. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.