Cet article date de plus de quatre ans.

Tourisme : près d'un quart d'anomalies sur 40 000 contrôles dans des commerces

Comme chaque année, les lieux qui accueillent du public pendant les vacances sont contrôlés par les services de l'État. Sur les 40 000 contrôles effectués depuis le 1er juin, 23% d'anomalies ont été détectées.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Des contrôles de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ont lieu tous les ans en période estivale © MaxPPP)

Les contrôles ont lieu tous les ans à la même période, dans les lieux qui accueillent du public pendant les vacances. Au total, depuis le 1er juin, 12. 500 établissements ont été contrôlés, dans toute la France mais surtout dans les départements les plus touristiques. 

Une majorité d'anomalies mineures

Sur les 23% d'anomalies constatées, la plupart, soit 73%, concerne des non-conformités mineures comme un mauvais affichage. Dans 11% des cas, il s'agit de manquements graves où la sécurité du consommateur est susceptible d'être menacée, ce qui entraîne un retrait de marchandises ou une fermeture administrative. C'est ce qui est arrivé à 44 établissements, qui ont été fermés après un contrôle de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) depuis le 1er juin.

Ces contrôles sanitaires, de sécurité et de la législation se déroulent jusqu'au 15 septembre. Cette année, l'Opération interministérielle vacances a axé son dispositif sur les événements estivaux, les activités et les sports liés à la nature ainsi que l'offre touristique sur support numérique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.