Cet article date de plus d'onze ans.

Total: vers des fermetures ?

Le groupe pétrolier envisage de "fermer temporairement certaines unités" de ses raffineries européennes
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le groupe pétrolier envisage de "fermer temporairement certaines unités" de ses raffineries européennesLe groupe pétrolier envisage de "fermer temporairement certaines unités" de ses raffineries européennes

Il s'agit de résorber la surproduction de produits raffinés sur le marché, a indiqué vendredi le directeur financier du groupe pétrolier, Patrick de la Chevardière.

"Il y a à l'évidence trop de produits sur le marché actuellement. La production des raffineries est trop élevée", a-t-il dit.

Premier raffineur d'Europe de l'Ouest, le groupe français possède 11 raffineries et détient des intérêts dans une unité en Allemagne et dans quatre autres en Espagne.

"Les marges de raffinage sont actuellement très basses entre 10 et 15 dollars par tonne", a expliqué le directeur financier. Ces marges ont chuté depuis un an: elles étaient de 40,2 dollars la tonne en moyenne au cours du 2e trimestre 2008.

"Dans cet environnement, il peut être intéressant de réduire à nouveau les taux d'utilisation et la production des raffineries. Nous étudions actuellement la question", a expliqué Patrick de la Chevardière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.