Cet article date de plus de neuf ans.

Total a réalisé un bénéfice record de plus de 12 milliards d'euros en 2011

Grâce aux cours élevés du pétrole, le groupe enregistre son meilleur résultat depuis 2008.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le PDG de Total, Christophe de Margerie, lors d'une conférence de presse à Paris, le 11 février 2011.  (ERIC PIERMONT / AFP)

Les prix de l'essence augmentent, Total en profite. Le groupe a réalisé un bénéfice de plus de 12 milliards d'euros en 2011 grâce aux cours élevés du pétrole qui ont compensé un léger recul de sa production et des difficultés persistantes dans le raffinage. Le groupe précise également, vendredi 10 février, qu'il s'agit de son meilleur résultat depuis 2008. Il avait alors fait 13,9 milliards d'euros de bénéfices.

Et les prix à la pompe ont encore atteint de nouveaux sommets historiques en France début février, selon des données publiées par le ministère du Développement durable. Le litre de super sans plomb 95 a grimpé vendredi 3 février à 1,564 euro, tandis que celui de super sans plomb 98 s'est élevé à 1,6022 euro, dépassant ainsi tous deux les niveaux record de janvier.

1,2 milliard d'euros d'impôts

Le prix moyen du baril de Brent a grimpé de 40% entre 2010 et 2011. Une envolée liée à deux phénomènes : d'un côté, des tensions géopolitiques (dans le détroit d'Ormuz en Iran, au Nigeria...), qui maintiennent les cours du pétrole brut à des niveaux très élevés. De l'autre, l'affaiblissement de l'euro par rapport au dollar alourdit le coût de l'or noir importé en France une fois son prix converti dans la monnaie unique.

Le PDG du groupe, Christophe de Margerie, a souligné que Total va payer environ 1,2 milliard d'euros d'impôts cette année en France, dont environ 300 millions au titre de l'impôt sur les sociétés.

Le patron explique qu'en 2011, le groupe pétrolier n'avait pas payé ce dernier impôt car ses activités françaises étaient déficitaires. En raison d'un redressement des résultats de celles-ci, l'entreprise va donc payer l'impôt sur les bénéfices des sociétés et les autres impôts et taxes auxquels le groupe est soumis en tant que société française.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.