Zoom sur une nouvelle tendance : le vide-dressing

Après le vide-grenier, voici le vide-dressing, qui vise à offrir une deuxième vie aux vêtements, surfant sur la vague de la mode vintage.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une tendance qui s'installe : après les vide-greniers, voici les vide-dressings. Organisés à Paris depuis peu, ces événements attirent de plus en plus de monde. France 3 a suivi une mordue de vide-dressing, également passionnée de vide-grenier puisque chez elle, tout a été chiné.

"Ça rend les intérieurs assez uniques, et à la fois c'est une belle démarche, une démarche assez écologique de redonner une seconde vie à un objet", explique Victoria Belilovsky. Ce dimanche 3 mai, elle participe à l'un des plus grands vide-dressings de Paris.

Dénicher la perle rare

C'est au Carreau du Temple, dans le IIIe arrondissement parisien que se tient le vide-dressing Violette Sauvage. Deux portants et deux stands, Victoria et ses deux amies déboursent 165 euros à elles trois pour vendre leurs vieux vêtements. "Les exposants espèrent gagner de l'argent, c'est l'une des principales motivations, au-delà du côté recyclage et du côté seconde vie", commente Rino Coletti, cofondateur. 

En moyenne, chaque exposant peut espérer gagner entre 600 et 700 euros. Ici, les clients espèrent trouver la pièce unique, vêtement de créateur ou bonne affaire. La deuxième édition de Violette sauvage a attiré 6 500 visiteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Parisiens participent à un vide-dressing.
Des Parisiens participent à un vide-dressing. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)