Cet article date de plus de dix ans.

Un chômeur sur deux ayant suivi une formation a retrouvé un emploi en 2011

Selon une étude de Pôle emploi, le reclassement post-formation fonctionne pour un chercheur d'emploi sur deux, même si pour un quart d'entre eux, le poste retrouvé est une activité précaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans une agence Pôle emploi de Dijon. (JEFF PACHOUD / AFP)

Une étude de Pôle emploi révèle qu'un demandeur d'emploi sur deux ayant suivi une formation ont déclaré, en 2011, être en activité six mois après. Les formations financées par Pôle emploi ont même un taux de reclassement (54%), supérieurs à celui des autres formations (46%). Au total, le taux de reclassement (50,1%) est en recul de 1,2 point en 2011 par rapport à 2010

Seul bémol, d'après cette enquête réalisée auprès de 3 500 demandeurs d'emploi en octobre dernier, la nature de ces reclassements. Si, dans 74% des cas, il s'agit de contrats "durables" (au moins un CDD de six mois), plus d'un quart de ces emplois sont des activités précaires.

Enfin, "ce sont les hommes, ainsi que les demandeurs d'emploi les plus expérimentés, qui retrouvent plus fréquemment un emploi à l'issue des six mois qui ont suivi la fin de leur formation", explique Pôle emploi, qui souligne que "le passé professionnel" est déterminant pour retrouver un emploi.

Ces données de "réussite" du reclassement post-formation pourraient être reprise par le candidat Nicolas Sarkozy. Ce dernier souhaite en effet obliger les chômeurs à accepter une offre pour un emploi auquel ils auraient été formés. Selon les derniers chiffres disponibles, seuls 10% des demandeurs d'emploi ont bénéficié d'une formation en 2009 et, selon le candidat UMP, "75% des demandes de formation des chômeurs ne sont pas satisfaites".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tendances

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.