Tendance : la poule a la cote

Les chats et les chiens doivent-ils s'inquiéter ? Ils souffrent d'une nouvelle concurrence : la poule.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour mettre le grappin dessus, il faut avoir la main sûre. Une poule, ce n'est pas un animal de compagnie comme les autres. Mais la famille Gouger s'est attachée à Cocotte et Minute, leurs deux poules. Elles ne laissent pas de plumes partout, pondent 200 œufs par an, et sont pratiques pour partir en vacances. "Les voisins acceptent plus facilement de s'occuper des poules l'été qu'un chien", explique la famille.

Objectif : une tonne et demie de déchet en moins

Depuis deux ans, les déchets organiques ont disparu des poubelles. Rien ne résiste aux coups de bec des volatiles. "Les épluchures par exemple, les déchets de fruits. Tout ce qui peut être périmé comme la viande ou le jambon", précise Nicolas Gouger, habitant de Fougères (Ille-et-Vilaine). Les poules ont été données par le syndicat des ordures ménagères de la ville. 15 spécimens ont été distribués à des familles volontaires. L'objectif est d'éviter le traitement de plus d'une tonne et demie de déchets par an.


Le JT
Les autres sujets du JT
Des volailles près de Loon-Plage (Nord), le 6 décembre 2016, loin des départements du Sud-Ouest concernés par l\'épizootie de grippe aviaire.
Des volailles près de Loon-Plage (Nord), le 6 décembre 2016, loin des départements du Sud-Ouest concernés par l'épizootie de grippe aviaire. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)