Le ciel unique européen, une arme pour lutter contre la pollution?

Harmoniser la libre circulation des avions sur le territoire européen permettrait d'économiser 5 milliards d'euros, de réduire les trajets et donc de diminuer la pollution.D'après l'enquête de Patrick Hesters pour "avenue de l'europe"

Didier Balez

 

Harmoniser la libre circulation des avions sur le territoire européen permettrait d'économiser 5 milliards d'euros, de réduire les trajets et donc de diminuer la pollution. C'est ce qu'a constaté la Commission européenne dès 1999.

Pourtant, en 2013, seulement six pays ont répondu aux demandes de constituer un ciel unique européen. Pourquoi Ce principe exige une mobilité des contrôleurs aériens et une autorisation de survol civil et militaire des pays, entraînant au passage une perte de souveraineté.

Le spécialiste de l'aéronautique Patrick Hesters, journaliste à France 3, prévient : "Si rien n'est fait, des retards, des risques pour la sécurité et une pollution excessive sont à prévoir à moyen terme." L'émission "Avenue de l'Europe" revient sur ce dossier samedi 9 février à 18h30 sur France 3.

AIRFRANCE quitte la piste au décollage de ROISSY le 11 mai 2003
AIRFRANCE quitte la piste au décollage de ROISSY le 11 mai 2003 (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)