Jeux vidéo : une affaire de quadra

Le jeu vidéo devient de plus en plus une affaire d'adultes. Il y a bien longtemps que les grands ont piqué les manettes à leurs enfants.

FRANCE 2

Les années ont passé, mais ils ont toujours une manette en main, les yeux fixés sur l'écran et une passion intacte pour ces jeux qu'ils aiment tant. Les joueurs de jeux vidéo ont pris quelques rides. En trois ans seulement, l'âge moyen est passé de 35 à 39 ans. Prisés des enfants, les jeux vidéo sont-ils devenus des divertissements pour adultes ? À 36 ans, un médecin a toujours comme passion celle de son enfance : des vieilles consoles, c'est pour lui un moyen de décompresser. De la détente une heure pas jour, pas plus, car sa femme sait que le médecin peut vite redevenir accro. "J'ai toujours peur qu'il franchisse la barrière de l'addiction et ne fasse plus que ça", explique-t-elle.

L'importance du smartphone

Les joueurs de plus de 35 ans, comme ce médecin, sont toujours plus nombreux et les concepteurs de jeux l'ont bien compris. Pour répondre aux envies de ce nouveau public, ils ont développé de plus en plus de franchises réalistes et violentes. Mais si les adultes jouent autant, c'est aussi parce qu'ils ont trouvé un nouveau support qui leur convient, le smartphone. Dans le secteur du jeu vidéo, le téléphone portable devance désormais largement l'ordinateur et représente 29% du chiffre d'affaires. Dès qu'il a un moment d'attente, cet informaticien sort son téléphone portable : à 44 ans, il joue 8 heures par semaine sur son téléphone, car il peut "jouer partout". Le marché du jeu vidéo a atteint 5 milliards d'euros en France l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gens s\'amusent avec des jeux vidéos au Tokyo Game Show, le 21 septembre 2018. 
Des gens s'amusent avec des jeux vidéos au Tokyo Game Show, le 21 septembre 2018.  (MARTIN BUREAU / AFP)