Cet article date de plus de trois ans.

Tendance : des caves à louer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Tendance : des caves à louer
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Dans les grandes villes, où chaque mètre carré vaut de l'or, des sites internet proposent de sous-louer sa cave. 

Dans les couloirs souterrains de cet immeuble dorment plusieurs mètres carrés inoccupés. Alors pour les rentabiliser, ce Parisien a mis sa cave en location. 90 euros par mois pour 5 mètres carrés, une source de revenus non négligeable pour ce propriétaire. "On a eu des charges importantes sur cet immeuble parce qu'on a fait des travaux de ravalement importants, et tout est bon pour essayer d'amortir ces travaux, et un revenu complémentaire est clairement le bienvenu", explique Antoine Davy. Louer une cave à un particulier, une solution économique pour ce saisonnier de 26 ans. "J'ai besoin de stocker des cartons et des meubles, donc j'ai trouvé cette solution-là, qui est quand même beaucoup moins chère que des centres de self stockage", explique Pierre Bué.

Des revenus non imposables en dessous de 15 000 euros par an

La location de caves entre particuliers : un marché en plein essor sur lequel surfe cette start-up parisienne, Ouistock. Des caves en passant par les greniers, les boxes ou encore les hangars, elle propose 20 000 espaces de stockage dans tout le pays. Un tiers d'entre eux sont basés en Ile-de-France. Les prix, assurance comprise, sont déterminés en fonction de la taille, et de l'accès à l'espace de stockage. Quant aux revenus, ils ne sont pas imposables pour le propriétaire s'ils n'excèdent pas les 15 000 euros par an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.