France Télécom : l'ancien PDG sera jugé pour harcèlement après la vague de suicides

Didier Lombard, ex-PDG de France Télécom ainsi que six anciens cadres seront jugés devant un tribunal correctionnel. 

C'est un procès symbolique. Didier Lombard, ancien PDG de France Télécom et six autres dirigeants de l'entreprise ont été renvoyés en correctionnel pour harcèlement moral, 10 ans après une vague de suicides qui avait frappé l'entreprise. Ils sont accusés d'avoir voulu déstabiliser les employés en pleine période de restructuration. Selon les syndicats et la direction, 35 personnes s'étaient donné la mort entre 2008 et 2009.

"Cette mode du suicide"

À l'époque, l'entreprise ne s'appelait pas encore Orange, et son PDG entre 2005 et 2011 était Didier Lombard, désormais renvoyé en correctionnelle. Ce sera le procès des méthodes de gestion du personnel en vigueur à l'époque. Cela avait débouché au drame de la vague de suicides au sein de l'entreprise, et l'on se souvient encore de la phrase du PDG, qui avait choqué alors : "Il faut marquer un point d'arrêt à cette mode du suicide, qui évidemment choque tout le monde".

Le JT
Les autres sujets du JT
Didier Lombard, alors PDG de France Télécom, présente les résultats annuels du groupe, le 25 février 2010 à Paris.
Didier Lombard, alors PDG de France Télécom, présente les résultats annuels du groupe, le 25 février 2010 à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)