Plan social : l’opérateur SFR envisage de supprimer 1 700 postes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Plan social : l’opérateur SFR envisage de supprimer 1700 postes
FRANCE 3
Article rédigé par
J.Cholin, A.Girault-Carlier, N.Bidard, B.Poulain, E.Martin, C.Gindre - France 3
France Télévisions

L’opérateur a annoncé supprimer 1 700 postes, dont 400 emplois dans ses boutiques. Les syndicats dénoncent le troisième plan social en 10 ans. 

Le deuxième opérateur français annonce un nouveau plan d'économie. Les boutiques ont vu leur fréquentation baisser d’un tiers pendant la crise, et 400 emplois y seront supprimés sur la base de départs volontaires. 1 300 autres suppressions de postes sont prévues dans d’autres branches de l’entreprise, soit 1 700 au total, ce qui représente 20% des effectifs. 

Un chiffre d’affaires en hausse en 2020

La direction explique vouloir faire des économies sur les salaires pour investir dans de nouveaux équipements. “Nos enjeux sont clairs : être le meilleur sur la 5G en France. À ce titre, on a des investissements très importants, plus de 3 milliards d'euros par an, (...) donc SFR doit se réorganiser”, explique Grégory Rabuel, directeur général de l'entreprise. L’opérateur promet de recruter 1 000 jeunes diplômés sur les deux prochaines années. Une stratégie que les syndicats dénoncent : il s’agit du troisième plan social en moins de 10 ans. SFR a pourtant vu son chiffre d’affaires progresser l’année dernière malgré la crise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.