La France tourne la page des télégrammes, après 139 ans de service

Le service de télégrammes assuré en France par Orange, a fermé lundi 30 avril, a indiqué à franceinfo un représentant syndical du groupe de télécommunications.

L\'opérateur Orange disposait d\'un service de télégrammes
L'opérateur Orange disposait d'un service de télégrammes (JAAP ARRIENS / NURPHOTO)

Les télégrammes, c'est terminé ! Le service assurant la transmission de télégrammes en France a fermé ses portes lundi 30 avril, après 139 ans d'existence. Fortement concurrencée par les mails, les SMS, ou encore les messageries instantanées, l'offre assurée par Orange était accessible via le 36 55 et coûtait une quinzaine d'euros pour 50 mots.

"Au mois d’avril, 1 382 télégrammes ont été envoyés, soit une quarantaine par jour", explique à franceinfo Sébastien Crozier, président du syndicat CFE-CGC Orange. Les salariés d’un plateau de services étaient toujours en charge de cette offre, qui ne représentait toutefois que l’une de leurs nombreuses missions. Ces télégrammes étaient encore utilisés au niveau international, mais plusieurs pays ont mis fin au service, comme l’Allemagne ou plus récemment la Belgique.

Des documents A4 distribués par La Poste

"Il y a deux services qui assuraient encore l’envoi des télégrammes", explique Christophe Ndi, qui gère la communauté des Zagrums, une communauté de salariés d’Orange.

Les derniers télégrammes se présentaient sous la forme de documents A4, dans des plis distribués par La Poste. La photographie du "dernier télégramme" qui circule sur les réseaux sociaux n'est qu'un montage. Le service, lui, a bien fermé.