Violences contre la CGT le 1er-Mai : que s'est-il vraiment passé ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Violences contre la CGT le 1er-Mai : que s'est-il vraiment passé ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
L.Brisson, S.Latscha, M.Khiat, I.Duperron - franceinfo
France Télévisions

Des affrontements ont eu lieu, samedi 1er mai, entre des manifestants et des militants CGT en marge du défilé. Que s'est-il passé pour que le syndicat soit pris pour cible ?

Samedi 1er mai, lors du défilé parisien pour la fête du Travail, les militants CGT ont été pris pour cible et agressés en marge du cortège. Tout commence au niveau du métro Saint-Ambroise, où les premiers affrontements entre forces de l'ordre et manifestants ont lieu. Le service d'ordre de la CGT fait alors barrage pour protéger ses militants, équipés de casques et de lunettes. Un homme les apostrophe : "Venez vous battre, ils sont en train de nous détruire !", lance-t-il. La tension est déjà palpable.

Altercations et insultes

La suite se déroule à l'arrivée de la manifestation, place de la Nation. Le camion de la CGT est bloqué par un groupe de manifestants. Une altercation éclate, et les insultes anti-CGT fusent. Sur les images, on constate que certains membres du service d'ordre de la CGT lancent du gaz lacrymogène, ou des coups de matraque. La situation dégénère quelques minutes plus tard, lorsqu'un camion, bloqué par le barrage de police, est attaqué par des manifestants, qui le vandalisent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.