VIDEO. "Nous devenons un pays de bas salaires", déplore Philippe Martinez

À l'occasion d'une journée d'action sur le pouvoir d'achat mardi, le secrétaire général de la CGT réclame une hausse de 20% du smic. 

RADIO FRANCE

La hausse des salaires est au coeur des revendications, a expliqué sur franceinfo Philippe Martinez. Le syndicat qu'il dirige, ainsi que FO, rejoints par Solidaires, la FSU et des organisations de lycéens et d'étudiants, appellent aujourd'hui à une mobilisation nationale sur le pouvoir d'achat. 

>>DIRECT. La CGT et FO appellent à la grève : perturbation dans les écoles, les transports et certains services publics

"Nous devenons un pays de bas salaires", a déploré le secrétaire général de la CGT. "Il y a un problème de salaire dans notre pays, quand je dis 'salaire' ce sont aussi les pensions pour les retraités et les minima sociaux. On peut travailler et ne pas se loger, ne pas manger à sa faim, c'est quand même quelque chose qui est inadmissible", a poursuivi Philippe Martinez. Selon le patron de la CGT, "le gouvernement a la main sur la question du salaire minimum : Il faut augmenter le smic, nous proposons qu'il augmente de 20%."

Par ailleurs, Philippe Martinez a qualifié d'"inégalitaire" la fiscalité en France car "tout le monde paie des impôts dans notre pays. Par la TVA, qui n'a pas le même impact sur le budget d'un ménage quand on gagne 800 euros ou quand on en gagne 10 000". En conséquence, le secrétaire général de la CGT propose de "supprimer la TVA sur les produits de première nécessité".

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, invité de franceinfo le 19 mars 2019.
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, invité de franceinfo le 19 mars 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)