Cet article date de plus d'un an.

Renault : les salariés de Choisy-le-Roi veulent se battre pour leur usine

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Renault : les salariés de Choisy-le-Roi veulent se battre pour leur emploi
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Renault est aidé par l’État et pourtant le site de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) va fermer en 2022. Les salariés sont en colère et en lutte.

Les salariés de Renault du site de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) manifestent mercredi 3 juin. La direction du constructeur a annoncé l’arrêt de l’activité de cette usine pour 2022. C’est la seule fermeture sur ses 14 sites industriels en France. Les salariés de Choisy-le-Roi doivent être transférés à 60 km de là, à Flins (Yvelines).

4 000 suppressions de postes en vue

Mercredi matin, leurs collègues de Flins, Sandouville (Seine-Maritime) et Douai (Nord) les ont rejoints avec le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez. Renault, qui va bénéficier d’un prêt garanti par l’État de cinq milliards d’euros, s’est engagé à préserver l’emploi, mais un plan de 4 000 suppressions de postes est programmé en France. Les salariés ont annoncé une nouvelle manifestation samedi 6 juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syndicats

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.