Fichage à Force ouvrière : la direction du syndicat veut porter plainte pour "constitution de fichier"

Le syndicat souhaite également "réaliser un état financier de la confédération".

Le siège du syndicat Force ouvrière, à Paris, en juillet 2018.
Le siège du syndicat Force ouvrière, à Paris, en juillet 2018. (GOOGLEMAPS)

Elle ne compte pas en rester là. La direction de Force ouvrière (FO), dans la tourmente à la suite du fichage de ses cadres par des proches de l'ex-secrétaire général Pascal Pavageau, a décidé de porter plainte pour "constitution de fichier", selon un courrier dont l'AFP a eu copie samedi 3 novembre, confirmant une information du Monde.

L'exécutif de Force ouvrière "a pris la décision de porter plainte au nom de la confédération pour constitution de fichiers et parallèlement de porter la confédération partie civile", écrit la direction dans un courrier daté du 30 octobre, adressé au comité confédéral national (CCN, "parlement" du syndicat) et signé du trésorier Patrick Privat. Le courrier fait également état de "la décision de réaliser un état financier de la confédération", via "la commission de contrôle" et avec "l'appui d'experts comptables". "La première chose que vous avez cherché à m'imposer d'arrêter est la mise en place d'un audit sur l'état des finances internes", avait laissé entendre Pascal Pavageau, en jetant l'éponge.

L'éphémère ex-secrétaire général de FO a démissionné de son poste une semaine après la révélation par Le Canard enchaîné, le 10 octobre, du fichage d'une centaine de responsables FO, affublés par des proches du numéro 1 de qualificatifs comme "niais", "franc-maçon" ou encore "trop intelligent pour entrer au bureau confédéral".