VIDEO. Les Français n'ont pas le cœur à faire les soldes

Les Français sont nombreux à avoir boudé les magasins en cette première semaine de soldes.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Après les attentats de la semaine dernière, les Français ont fui les commerces. "On avait peur qu'il y ait d'autres attentats, donc on a évité les rassemblements de foule pour limiter le risque", explique un client. Un avis que ne partage pas une autre cliente : "Pas peur du tout, mais vraiment pas l'esprit à aller dépenser de l'argent." Résultat, jusqu'à moins 30% de fréquentation jeudi et vendredi dans certaines enseignes et, au niveau national, un chiffre d'affaires en recul : moins 8% par rapport à l'an dernier. Et visiblement, les stocks ne diminuent pas. 

Davantage de soldes sur Internet 

"Les gens ont déserté le centre-ville dès les annonces d'attentat le mercredi. Le week-end a été moyen... Pour l'instant, c'est très moyen", commente Gérard, un commerçant.
 
Comme en 1995, après l’attentat du RER Saint-Michel, les Français ont rapidement changé leurs habitudes de consommation. "Il y aura plus de soldes sur Internet que ce qu'on aurait eu s'il n'y avait pas eu d'attentats et, en même temps, moins de gens dans les magasins. Au total, l'impact est plus négatif sur les soldes que ce qu'on imaginait", explique Pascale Hébel, directrice du département consommation du Crédoc.
 











Le JT
Les autres sujets du JT