Économie : des soldes sous couvre-feu

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Economie : des soldes sous couvre-feu
France 3
Article rédigé par
J.Cholin, S.Feydel, X.Roman, C.Pary, C.Krauskopff-Wolff - France 3
France Télévisions

Les commerces vont débuter leurs soldes d’hiver, mercredi 20 janvier, sous couvre-feu. Certains baissent tous les prix dès le premier jour à Paris, alors qu’à Aurillac (Cantal), des bons d’achats ont été offerts aux habitants. 

Dans sa boutique du XIVe arrondissement de Paris, Stéphanie Beraud ne s’attend pas à la foule des grands jours pour l’ouverture des soldes d’hiver, mercredi 20 janvier. "Le couvre-feu à 20 heures, je le ressentais dans le magasin, puisque tous les gens qui travaillent dans le quartier partent plus tôt pour rentrer chez eux. Là, à 18 heures, c’est pire", explique-t-elle. Les horaires d’ouverture raccourcis et l’inquiétude des consommateurs ne poussent pas aux achats. Alors, la boutique d’en face a fait le choix radical de baisser tous les prix de ses articles à -50%. La gérante craint que les soldes ne durent pas longtemps, et il y a urgence à écouler des stocks conséquents. 

Des bons d’achats de 30 euros à Aurillac 

La patronne d’un magasin à Aurillac (Cantal) a tenté des promotions avant les soldes, ce qui n’a pas eu beaucoup de succès. Elle déplore la confusion provoquée par ces dates repoussées. "Moi j’aurais laissé les soldes comme d’habitude, début janvier, les gens qui étaient encore là auraient peut-être dépensé l’argent qu’ils ont eu à Noël, mais là, ils sont repartis et on ne les a pas eus", raconte-t-elle. La commune d’Aurillac a offert à tous les habitants un bon d’achat de 30 euros à dépenser dans les commerces du centre-ville pour redynamiser l’économie locale. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.