Société : les oubliés de Grigny

Dans cette ville de 30 000 habitants, tous les commerces ferment les uns après les autres. L'enquête de France 2.

FRANCE 2

Sur la façade du centre commercial de Grigny (Essonne), il n'y a plus d'enseigne et à l'intérieur plus grand monde, la galerie est déserte, depuis que l'unique supermarché de la ville a fermé ses grilles pour de bon. Les habitants doivent prendre le bus, direction les communes voisines pour faire leurs courses.

Un pouvoir d'achat insuffisant

À 30km de Paris, Grigny, 30 000 habitants, n'a donc plus aucun supermarché. L'essentiel de la population habite dans deux quartiers, avec des tours et des logements sociaux, qui sont désertés par les commerces. Pour le comprendre, retour dans la galerie marchande privée de supermarché où les boutiques ont fermé les unes après les autres. Sans grande surface, les commerçants se savent en sursis. Selon le maire de la ville, le supermarché n'était pas rentable, car le pouvoir d'achat est plus faible qu'ailleurs. Mais l'enseigne se défend en expliquant que les vols étaient quotidiens et que son personnel devait faire face à des agressions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le quartier de Grigny 2, dans l\'Essonne, le 7 novembre 2005.
Le quartier de Grigny 2, dans l'Essonne, le 7 novembre 2005. (MAXPPP)