Routes : pas facile d'établir des prévisions

Les prévisions de circulation ne sont pas toujours fiables. Une équipe de France 2 s'est penchée sur les méthodes de Bison futé et des sociétés d'autoroutes.

FRANCE 2

Pour le week-end du 15 août, Bison futé voit rouge sur les routes. Mais ses prévisions ne se vérifient pas toujours. Pour prédire l'avenir, le centre d'information routière se sert d'une "année de référence": il s'appuie sur ce qu'il s'est passé le même jour cette année-là (15 août 2009, pour cet exemple précis). "Ce n'est pas vraiment une science exacte parce que nos prévisions sont à la merci du moindre grain de sable", explique à France 2 Christophe Dussaud, adjoint en chef de la division des transports.

Une panne, une météo capricieuse ou encore le comportement des vacanciers peuvent tout remettre en question. Les Français, par exemple, sont devenus imprévisibles et réservent leurs vacances de plus en plus à la dernière minute.

Bison futé appelé à disparaître ?

Les sociétés d'autoroutes disposent aussi d'outils pour évaluer le trafic : des radars qui enregistrent les flux et des modèles mathématiques précis, capables de compter le nombre de véhicules, la vitesse moyenne, la distance intervéhiculaire moyenne...

L'avenir de Bison futé s'en trouve-t-il menacé ? L’État envisage de réformer l'organisme. Le centre national et les sept centres régionaux pourraient fermer dans quelques mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bouchons sur l\'A7 le 4 juillet 2015 entre Lyon et Vienne, dans le sud de la France. 
Bouchons sur l'A7 le 4 juillet 2015 entre Lyon et Vienne, dans le sud de la France.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)