Cet article date de plus de dix ans.

Robert Clergerie a été cédé à RC Holdings, fililale d'un fonds chinois associée à un investisseur français

La holding a annoncé cette acquisition, précisant que Robert Clergerie, le fondateur de la marque, conservait 10% du capital de la société.Clergerie est le dernier grand nom de la chaussure de luxe à Romans-sur-Isère (Drôme).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Robert Clergerie dans son usine de Romans-sur-Isère (mai 2010) (AFP / Philippe Desmaze)

La holding a annoncé cette acquisition, précisant que Robert Clergerie, le fondateur de la marque, conservait 10% du capital de la société.

Clergerie est le dernier grand nom de la chaussure de luxe à Romans-sur-Isère (Drôme).

"RC Holdings, société détenue en partenariat par Fung Brands Limited et Jean-Marc Loubier, annonce avoir finalisé l'acquisition auprès de M. Robert Clergerie de Financière de Romans, société holding du groupe Clergerie ", a annoncé le repreneur dans un communiqué.

"Le projet industriel de RC Holdings vise à développer la force de la marque en s'appuyant sur un savoir-faire reconnu, à assurer le développement de l'offre produit et le déploiement international de la société", précise la holding, qui souligne que "l'acquisition, sans effet de levier, prévoit un renforcement des fonds propres du groupe Robert Clergerie ".

Les repreneurs ne prévoient pas de réduction d'effectifs.

Clergerie compte quelque 200 salariés, gère un réseau de 20 magasins en propre dans le monde. Le groupe possède un atelier de production et son centre de développement à Romans.

Robert Clergerie, un ancien employé de Charles Jourdan, a créé la marque en 1981. Il avait revendu son affaire en 1996 à une filiale de la Banque Populaire. Mais au début des années 2000, alors que la société rencontrait des années difficiles sur le plan financier, Robert Clergerie avait repris son contrôle en rachetant la quasi-totalité du capital début 2005.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.