Vidéo Retraites : relever l’âge légal "c’est politiquement totalement dingue et socialement explosif", tacle Laurent Berger

Publié
Article rédigé par
Radio France

Bruno Le Maire s'est dit favorable mardi au report de l'âge légal de départ à la retraite avant la présidentielle. "C’est une ligne rouge" à ne pas franchir, pour le secrétaire général de la CFDT.

Relever l’âge légal du départ à la retraite, "c’est politiquement totalement dingue et socialement explosif", a affirmé Laurent Berger, sur franceinfo mercredi 30 juin. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a plaidé mardi pour un report de l'âge légal de départ à la retraite. Pour le secrétaire général de la CFDT, "c’est une ligne rouge" à ne pas franchir.

"La CFDT est opposée à un relèvement simple et brutal de l’âge de départ à la retraite et le faire cet automne", a-t-il déclaré. Le secrétaire général de la CFDT considère qu' "il y a un point de départ assez injuste, c’est qu’on fait croire que les choses seraient statiques aujourd’hui. Or, la durée de cotisation continue d’augmenter et les gens continuent de partir de plus en plus tard parce qu’il y a la loi Touraine, avec l’augmentation de la durée de cotisation".

"Cela ne passera pas comme ça"

Relever l'âge légal de départ à la retraite est "une mesure budgétaire brutale et injuste", estime Laurent Berger. "Qui peut imaginer, alors qu’on n’est pas encore sortir de la crise sanitaire, alors qu’on se relève d’un an et demi de fatigue très profonde particulièrement dans le monde du travail et particulièrement surtout pour ces travailleurs de seconde ligne, qui peut imaginer que cela passe crème ? Cela ne passera pas comme ça", martele le secrétaire général de la CFDT qui n'a pas détaillé les actions éventuelles de son syndicat si jamais le gouvernement faisait passer cette mesure à l'automne.

"Il y a besoin d’un grand plan d’investissement pour la jeunesse, parce qu'elle a particulièrement morflé dans cette crise. Et on nous dirait,qu'il faut aider les jeunes en relevant l’âge de la retraite ?"

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT

sur franceinfo

"On veut bien discuter de tout, comme de l’évolution de notre système de protection sociale ou de nos services publics qui ont été fondamentaux pendant cette crise, mais qu’on ne commence pas à faire des deals qui n’ont pas de sens", conclut Laurent Berger.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.