Vidéo Retraite repoussée jusqu'à 67 ans : "Ce serait une bombe de faire un truc pareil", répond Laurent Berger à Edouard Philippe

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le secrétaire général de la CFDT propose plutôt de "taxer les revenus du capital au même niveau que les revenus du travail". 

"Dans un pays qui est déjà bien agité, bien fatigué démocratiquement, ce serait une bombe de faire un truc pareil", a réagi jeudi 30 septembre sur franceinfo Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT à la proposition de l'ancien Premier ministre, Édouard Philippe, de relever l'âge du départ à la retraite à 67 ans dans un entretien publié ce même jour dans Challenges (article payant).

"Les pensions constituent de loin le premier poste budgétaire et le premier foyer d'économies possibles", selon l'ancien Premier ministre. Un argument que rejette Laurent Berger qui propose une autre solution : "Le capital aujourd'hui n'est pas taxé au même niveau que les revenus du travail. Eh bien, il faut le faire."

"Il faut taxer les revenus du capital au même niveau que les revenus du travail. Il faut une tranche d'impôt supplémentaire pour les très hauts revenus."

Laurent Berger

à franceinfo

Selon le secrétaire général de la CFDT, "la décence, c'est que les plus riches qui se sont enrichis pendant cette période participent un peu au bien commun". "Ce n'est pas délirant de dire une chose pareille", affirme-t-il. La question de la dette en France ne doit pas être traitée "toujours en serrant les boulons et en promettant de la sueur et des larmes, ça ne marchera pas". "Il faut que l’on comprenne que cela ne marchera pas aujourd'hui dans notre pays d'avoir des logiques punitives".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.