VIDEO. Réforme des retraites : Edouard Philippe "prêt à discuter" des modalités de la "clause du grand-père"

Cette clause renverrait l'application de la réforme à ceux qui arriveraient sur le marché du travail en 2025. La réforme ne s'appliquerait donc pas à ceux qui travaillent actuellement.

franceinfo

"Nous ne transigerons pas sur l'objectif." Edouard Philippe s'est dit "plus que jamais déterminé" à mener la réforme des retraites, mercredi 27 novembre, lors d'une conférence de presse à Paris. Le Premier ministre a toutefois déclaré être "prêt à discuter" des mécanismes de transition pour les 42 régimes existants, afin d'éviter toute "brutalité".

Il a notamment évoqué la "clause du grand-père", qui implique que seuls les nouveaux actifs arrivant sur le marché du travail seraient concernés, à partir de 2025, par le système à points universel censé fusionner les 42 régimes existants. "Le rapport du haut-commissaire aux retraites préconisait d'exclure ceux qui seront à moins de cinq ans de la retraite au moment du vote de la loi, a rappelé Edouard Philippe. S'il faut que la réforme s'applique à des personnes un peu plus éloignées de la retraite que ce qui était envisagé jusqu'ici, afin de prendre en compte les choix individuels faits par nos concitoyens, je suis prêt à en discuter avec les organisations syndicales."

"On doit pouvoir trouver le bon curseur, a insisté le Premier ministre. Cela n'est pas encore décidé, mais j'ai la conviction qu'on doit pouvoir trouver la bonne solution ensemble." Le Premier ministre a précisé que la concertation sur la réforme des retraites s'achèverait "le 9 ou le 10 décembre".

Le Premier ministre, Edouard Philippe, donne une conférence de presse à l\'Elysée, le 27 novembre 2019.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, donne une conférence de presse à l'Elysée, le 27 novembre 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)