VIDEO. Emmanuel Macron "ne va pas dissoudre l'Assemblée nationale, car il prendrait une déculottée", juge François Ruffin

Le député La France insoumise réclame la dissolution de l'Assemblée nationale, pointant du doigt un "fossé" entre les députés et la population, notamment après l'adoption en première lecture du projet de réforme des retraites, selon la procédure du 49.3.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Emmanuel Macron "ne va pas dissoudre l'Assemblée nationale, car il prendrait une déculottée, il prendrait une raclée", a déclaré François Ruffin, député La France insoumise (LFI) de la Somme, mercredi 4 mars, sur franceinfo.

Sans surprise, l'Assemblée a rejeté mardi soir les motions de censure de droite comme de gauche opposées à Édouard Philippe et son recours au 49.3 pour faire passer la réforme des retraites. "De toute façon", selon François Ruffin, les députés de La République en marche (LREM) ont "tellement une majorité pléthorique et automatique à l'Assemblée qu'à la fin, ils font toujours comme ils veulent".

Le principal problème est le fossé entre l'Assemblée et dehors.

François Ruffin

à franceinfo

Pour le député LFI de la Somme, "la légitimité des marcheurs s'est effritée, voire a disparu". "D'ailleurs, je lance un défi aux députés du groupe En Marche. S'il y en a un seul qui remet en jeu [son mandat], s'il y en a un seul qui prend ce risque-là, je le prends avec lui, je remets mon mandat en jeu, parce que la vérité, c'est qu'il y a un énorme fossé entre les représentants supposés et les représentés qui ne sentent plus représentés", a ajouté François Ruffin, réclamant donc "la dissolution de l'Assemblée nationale".

"Si jamais il y a une nouvelle élection législative, [Emmanuel Macron] n'aura pas sa majorité, il faudra qu'il y ait une cohabitation, il faudra qu'il tienne compte du pays, il ne pourra pas passer par-dessus tout le monde", a estimé l'élu de la Somme. Mais le président de la République ne "va pas" dissoudre l'Assemblée nationale parce qu'il "prendrait une déculottée", "une raclée" et "tous les députés LREM seraient renvoyés dans leurs foyers".

François Ruffin, député La France insoumise de la Somme, était l\'invité de franceinfo mercredi 4 mars 2020.
François Ruffin, député La France insoumise de la Somme, était l'invité de franceinfo mercredi 4 mars 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)