Routiers : des blocages pour de meilleurs salaires

Depuis lundi 16 décembre, les routiers multiplient les blocages, barrages filtrants et opérations escargot. En pleine contestation contre la réforme des retraites, eux ont des revendications spécifiques. 

France 2

Les routiers grévistes sont arrivés bien avant l'aube, lundi 16 décembre, pour bloquer les accès à l'une des plus grandes plateformes logistiques de Seine-et-Marne. Très vite, la file des camions bloqués s'allonge. Les routiers qui ne font pas grève venaient chercher leur marchandise ; ils devront patienter. Le mouvement a été lancé à l'appel de quatre syndicats. La profession peine à recruter 50 000 personnes dans un secteur qui en compte 750 000. Les grévistes informent sur leurs revendications : augmentation des salaires, 13e mois conventionnel, permis professionnel ou encore maintien du dispositif de congé de fin d'activité (CFA).

"C'est le monde économique qu'on prend en otage"

Blocages et filtrages avaient lieu, également, au marché de Lyon-Corbas (Rhône). À une semaine de Noël, ce sont les livraisons de produits frais et de produits festifs qui pourraient être perdues. "C'est le monde économique, une fois de plus, qu'on prend en otage", déplore Christian Berthe, président du marché. Dans le Nord, une opération escargot a ralenti les automobilistes entre Lille et Dunkerque (Nord). Mardi, d'autres routiers se joindront à la manifestation contre la réforme des retraites.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des routiers bloquent une autoroute à Labège (Haute-Garonne), le 7 décembre 2019.
Des routiers bloquent une autoroute à Labège (Haute-Garonne), le 7 décembre 2019. (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)