Retraites : une réforme loin d'être enterrée

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
retraites
FRANCEINFO
Article rédigé par
H. Capelli - franceinfo
France Télévisions

En cette rentrée 2021, Emmanuel Macron ne semble pas prêt à renoncer à la réforme des retraites, un sujet épineux et impopulaire alors que l'élection présidentielle se rapproche.

Emmanuel Macron pourrait mettre en œuvre une réforme des retraites a minima avant la fin de son quinquennat avec la suppression des régimes spéciaux et l'instauration d'une pension minimum de 1 000 euros. "C'est certainement un ballon d'essai pour voir comment ça retombe. Le Premier ministre n'en a pas parlé aux syndicats", a confié un conseiller de Jean Castex à franceinfo. "Si le sujet revient, c'est parce que le président est plus ou moins en campagne. Le sujet des retraites est un sujet de compétition électorale. On va avoir droit à une surenchère", estime Yves Veyrier, secrétaire générale de Force ouvrière.

Jean Castex calme les esprits

La droite est favorable à la réforme, mais craint que ça n'aille pas assez loin. "La réforme des retraites, ça ne se tronçonne pas comme un saucisson où on ferait d'abord les parties agréables. La vraie question, c'est comment assurer les Français de la durabilité du modèle français par répartition", fait remarquer Éric Woerth, député LR de l'Oise. Emmanuel Macron avait affirmé qu'il ne lancerait pas ce chantier tant que l'épidémie de Covid-19 ne serait pas sous contrôle et que la reprise économique serait bien assurée. L'Insee prévoit 6% de croissance en 2021. Mais Jean Castex a clairement indiqué lundi 6 septembre : "La crise sanitaire n'est pas complètement sous contrôle et la reprise mérite encore d'être renforcée".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.