Retraites : premiers couacs pour l’entrée en vigueur de la réforme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Retraites : premiers couacs pour l’entrée en vigueur de la réforme
Article rédigé par France 3 - J. Cholin, A. Sylvain, D. Meneu, M. Barrois, O. Stéphan, C.Combaluzier, J.-A. Balcells, V. Jové
France Télévisions
France 3
La réforme des retraites entre en vigueur officiellement, ce vendredi 1er septembre. Des retards sont à prévoir.

Avec l’entrée en vigueur de la réforme des retraites, vendredi 1er septembre, les appels se font plus nombreux au sein des caisses d’assurance vieillesse. Parmi eux, beaucoup d’assurés dont la date de départ est officiellement repoussée. Pour les agents, la nouvelle n’est pas toujours évidente à annoncer.

Selon les syndicats, les caisses ne sont pas suffisamment préparées. "Ils sont (…) en feu rouge au niveau des caisses nationales. On a l’instruction de ne pas les clôturer, puisque le système informatique n’est pas opérationnel encore pour ces typologies de dossiers", explique Estelle Delhomme-Nicolas, délégue CGT à la CARSAT Limoges. 

Un versement "rétroactif" pour les petites pensions 

Les retards touchent notamment les carrières longues et les travailleurs en invalidité. Les 1,7 millions de retraités dont les petites pensions devaient être revalorisées ce mois-ci sont également concernés. Le calcul prendra finalement plusieurs mois. "Si cette revalorisation n’arrive sur leur compte en banque que dans trois ou quatre mois, ce sera rétroactif", promet Olivier Dussopt, le ministre du Travail, du Plein emploi et de l’insertion. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.