Retraites : polémique sur le déficit entre gouvernement et syndicats

Le gouvernement s'apprête à recevoir jeudi 5 et vendredi 6 septembre les syndicats pour évoquer le projet de réforme des retraites. Mais il semble qu'il y ait déjà un gros malentendu : le gouvernement estime qu'il va falloir agir pour avoir un système à l'équilibre avant la réforme de 2025. Les syndicats veulent qu'on ne touche à rien.

FRANCE 2

La retraite à points, l'ambition de cette réforme est selon le gouvernement de créer un système plus juste, le même pour tous. Il y a tout de même une condition, le régime doit être à l'équilibre en 2025. Pour y parvenir, l'exécutif envisage d'ici là une augmentation de la durée de cotisation. Ce n'est pas nécessaire selon le numéro de la CFDT. "Il n'y a pas besoin d'élément de réforme financier", assure Laurent Berger, secrétaire général du syndicat. Pour lui, il faut s'en tenir à ce qui a déjà été décidé.

Selon le Conseil d'orientation des retraites, le régime sera déficitaire en 2025

Aujourd'hui, pour une retraite à taux plein, il faut avoir cotisé 41 ans et demi. Dans 16 ans, en 2065, cela passera à 43 ans. Mais pour le gouvernement, ce sera trop tard, car selon le Conseil d'orientation des retraites, le régime sera déficitaire en 2025 : - 10 milliards d'euros. Plusieurs syndicats remettent en cause ces conclusions et le diront jeudi au Premier ministre lors de la concertation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le salaire médian des cadres a augmenté en 2019 de 2,4% selon le baromètre annuel Expectra publié le 2 septembre 2019. 
Le salaire médian des cadres a augmenté en 2019 de 2,4% selon le baromètre annuel Expectra publié le 2 septembre 2019.  (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)