Retraites : les professions libérales inquiètes de la réforme

Avocats, infirmiers, médecins, pilotes ... un collectif hétéroclite était dans la rue lundi 16 septembre contre la réforme des retraites. 

France 3

Lundi 16 septembre, les professions libérales étaient dans les rues contre la réforme des retraites. Dans le cortège parisien, Dominique Bulard, un infirmier libéral de 52 ans, a fait ses calculs. La réforme pourrait avoir de lourdes conséquences sur les pensions de sa profession. Selon lui, par exemple, une infirmière à la retraite qui touche actuellement en moyenne 1 200 euros pourrait descendre à 900 euros avec le nouveau système. De son côté, Franck Adrian, kinésithérapeute de 47 ans, est surtout inquiet de l'augmentation à venir de ses cotisations. "Je vais passer de 5 000 euros de cotisations à 10 000 euros", précise-t-il. Pour lui, cela reviendrait à devoir fermer son cabinet. "On est en train de mettre à mal le soin de proximité, remboursé et accessible à tous", affirme-t-il.

Des patients pénalisés ? 

Un constat partagé par Barbara Wattiez, podologue de 29 ans, qui estime que ce sont les patients qui vont être pénalisés. Face à la mobilisation, le gouvernement assure continuer à travailler dans la sérénité sur la future réforme. Les représentants des avocats seront reçus mardi 17 septembre au matin  par le haut commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les avocats vont être particulièrement mobilisés ce lundi 16 septembre, journée de manifestation contre la réforme des retraites (illustration). 
Les avocats vont être particulièrement mobilisés ce lundi 16 septembre, journée de manifestation contre la réforme des retraites (illustration).  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)