Cet article date de plus d'un an.

Retraites : les forces de l'ordre préparent un dispositif de grande ampleur et anticipent une forte mobilisation contre la réforme

3 500 policiers et gendarmes seront mobilisés jeudi à Paris, 10 000 dans toute la France. 

Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
CRS, à Paris, le 26 janvier 2021. (THOMAS COEX / AFP)

Les forces de l'ordre préparent un dispositif de grande ampleur et anticipent une forte mobilisation contre la réforme des retraites jeudi 19 janvier susceptible d'être émaillée d'incidents. Dans une note de la préfecture de police de Paris qu'a pu consulter mercredi 18 janvier franceinfo, on apprend que 76 équipes de la police des transports (SDRPT) seront mobilisés dès 6h30 ce jeudi dans les gares parisiennes.

>> Réforme des retraites suivez notre direct : la pétition intersyndicale franchit le cap des 500 000 signatures

3 500 agents des forces de l'ordre seront déployés à Paris, dont 39 unités forces mobiles chargées du maintien de l'ordre (CRS et gendarmes mobiles). Pour éviter, par exemple, que des objets, des projectiles soient préparés ou cachés en amont sur le parcours les policiers ont commencé dès mercredi matin à reconnaître les lieux. Au total, plus de 10 000 policiers et gendarmes seront déployés jeudi en France, comme l'a annoncé Gérald Darmanin le ministre de l'Intérieur.

Multiplication des contrôles à Paris et protection des élus

À Paris et dans son agglomération, de nombreux contrôles préventifs auront lieu afin "de détecter toute personne suspecte ou éléments radicaux susceptibles de participer à cette manifestation", peut-on lire dans cette note. "La participation attendue, possiblement importante, et l'analyse de risques liés à la présence d'éléments radicaux et de gilets jaunes nécessite une vigilance affermie", précise cette note.

Au total en France, les renseignements estiment que 550 000 à 750 000 personnes sont susceptibles de manifester  jeudi contre la réforme des retraites. À Paris, les services de renseignement s'attendent à voir défiler entre 50 000 et 80 000 manifestants entre la place de la République et la place de Nation. En cas de débordements, des canons à eaux des CRS seront aussi déployés dans cinq villes dont Toulouse et Rennes.

En plus de ce dispositif, le ministre de l'Intérieur demande dans une note envoyée  mercredi matin aux préfets de mettre en place des mesures de protection envers les élus, en particulier les parlementaires. Gérald Darmanin demande en particulier de mettre en place des mesures de surveillance notamment des permanences des parlementaires, voire de leurs domiciles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.