Retraites : inquiétude pour les pensions de réversion

Les pensions destinées aux veuves et veufs pourraient être réformées. Le gouvernement se défend de vouloir les supprimer.

France 3

Les propos de Christophe Castaner, le patron de La République en Marche, qui a déclaré qu'il y aurait des "gagnants" et des "perdants" à la suite de la réforme des pensions de réversion, ont relancé l'inquiétude parmi les futurs bénéficiaires. Aujourd'hui, 4,4 millions de Français touchent une pension de réversion, ce qui représente environ un quart du total des retraités. Une très large majorité (89%) sont des femmes. Un complément de retraite indispensable, comme nous l'ont confié des veuves rencontrées sur un marché parisien.

Emmanuel Macron a tenu à rassurer

"La pension de réversion, pour moi, représente la moitié de ma retraite", explique l'une d'entre elles, tandis qu'une autre confie que "c'est vital". Un sujet sensible qui a poussé Emmanuel Macron à poster, mardi 26 juin, un tweet rassurant : "Aucun bénéficiaire actuel ne verra sa pension de réversion diminuer. Il n'est pas question de supprimer les pensions de réversion pour les futurs retraités".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un établissement d\'hébergement pour personnes âgées dépendantes à Nancy en mai 2018 (illustration).
Un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes à Nancy en mai 2018 (illustration). (MAXPPP)