Retraites : allongement de la durée de cotisation à 43 ans en 2035

Après avoir consulté les organisations syndicales, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a dévoilé ses arbitrages pour la réforme des retraites. Le gouvernement a renoncé à augmenter la CSG mais a décidé d'allonger la durée de cotisation à 43 ans en 2035 contre 41,5 actuellement. Par ailleurs, les cotisations salariales et patronales augmenteront de 0,15 point en 2014.

(Capture d'écran I>Télé)

Le gouvernement a tranché. Après avoir consulté les syndicats pendant deux jours, le Premier ministre a dévoilé ses arbitrages concernant le financement de cette réforme. Selon Matignon, ces mesures rapporteront 7,3 milliards en 2020. Cette réforme ne touche en revanche pas aux régimes spéciaux.


Durée de cotisation portée à 43 ans :  La durée de cotisation va passer à  43 ans en 2035, contre 41,5 actuellement. Cette nouvelle réforme ne changera pas le calendrier de la hausse de la durée. À partir de 2020, cette hausse se fera au rythme d'un trimestre tous les trois ans. "Un système juste et une réforme structurelle majeure", a affirmé le Premier ministre. En contrepartie, et pour répondre aux exigences du Medef, le Premier ministre a annoncé une réforme pour alléger le coût du travail.Pas de hausse de la CSG  : Une telle augmentation avait, un temps, été évoquée. Le gouvernement y a finalement renoncée. Il a entendu message des syndicats qui ne voulaient pas que le pouvoir d'achat des ménages ne diminue.Hausse des cotisations :  La réforme des retraites sera notamment financée par une hausse progressive des cotisations salariales et patronales. Elles augmenteront ainsi de 0,15 point en 2014 puis 0,05 point en 2015, 2016 et 2017. Au final, elles augmenteront de 0,3 point pour les actifs comme pour les employeurs. Fiscalisation de la majoration de certaines pensions : Jusqu'à présent, les pensions des retraités ayant élevés trois enfants étaient majorées de 10% et cette majoration était exonérée d'impôt sur le revenu. Ce ne sera plus le cas.Un compte pénibilité :  Pour les salariés qui exercent des métiers difficiles, un compte pénibilité sera créé en 2015 pour leur permettre de partir à la retraite plus tôt. Ce compte sera financé par les entreprises. Selon le Premier ministre, "près de 20% des salariés du privé auront vocation à détenir un compte pénbilité". *Prise en compte de l'apprentissage :  Les apprentis et jeunes en alternance pourront valider leurs trimestres d'apprentissage. Inégalité hommes-femmes :  Les congés maternité seront mieux pris en compte. Après 2020 les règles de majoration de pension de 10% pour les parents de trois enfants seront modifiées pour principalement bénéficier aux femmes.  * Un système plus lisible : * Jean-Marc Ayrault a également décidé de rendre le système de retraites "plus simple et plus lisible"*  pour mieux informer les Français sur leurs droits futurs. Il y aura ainsi un compte retraite unique, un simulateur de retraite en ligne et une demaine unique de retraite en ligne.