Retraites : 22 000 amendements pour faire obstacle à la réforme

22 000 amendements, dont 19 000 de La France insoumise, ont été déposés dimanche 2 février à la veille du début de l'examen parlementaire de la réforme des retraites.

franceinfo

Les députés de l'opposition n'ont eu que six jours pour étudier le projet de loi de réforme des retraites. Pour ralentir les débats, l'opposition, en colère, multiplie les amendements : 22 000, un record. Le MoDem, qui fait partie de la majorité, menace d'utiliser l'article 49.3 de la Constitution, qui permet de faire adopter la réforme sans voter. "La majorité d'Emmanuel Macron passe en force", estime Marine Le Pen (RN). Pour Marc Fesneau, le ministre chargé des relations avec le Parlement, refuse l'idée du MoDem d'utiliser le 49.3. "Pour une fois, je ne suis pas d'accord avec le président des députés MoDem. On ne préempte pas d'avance le débat parlementaire", affirme-t-il sur franceinfo.

49.3 versus motion de censure ?

Contre le 49.3, l'opposition peut faire voter une motion de censure. "Je souhaite que la motion de censure soit une conclusion à l'absence d'avancées dans un débat et non pas un préalable", estime Olivier Faure (PS) sur France Inter. Lundi 3 février, la réforme des retraites est examinée en commission spéciale pendant dix jours. À partir du 17 février, le texte sera examiné par l'ensemble des députés à l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les députés rendent hommage à Jacques Chirac, mardi 1er octobre 2019 à l\'Assemblée nationale.
Les députés rendent hommage à Jacques Chirac, mardi 1er octobre 2019 à l'Assemblée nationale. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)