Retrait de l'âge pivot : la grève va-t-elle s'arrêter ?

L'âge pivot de 64 a été retiré provisoirement du projet de réforme des retraites du gouvernement. L'annonce d'Édouard Philippe est-elle suffisante pour mettre fin au conflit ?

France 2

Ils subissent la grève de plein fouet depuis plus d'un mois. Dimanche 12 janvier, les usagers des transports ont peu d'espoir que la situation s'améliore, malgré l'annonce d'Édouard Philippe samedi 11 janvier de retirer provisoirement l'âge pivot de la réforme des retraites. "Je voulais prendre la ligne 13 à la gare Montparnasse. Sur les applications, on nous dit que le trafic est normal. J'arrive ce matin et c'est la grande surprise puisque rien ne fonctionne", déplore une usagère.

CGT et FO poursuivent la mobilisation

La CGT et FO ont annoncé samedi 11 janvier vouloir poursuivre le mouvement. "Nous allons maintenir la mobilisation parce que nous croyons que c'est juste. Nous parlons des retraites pour les générations à venir", explique Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière. En première ligne du mouvement, les cheminots. Pour un syndicaliste, le geste du gouvernement n'est qu'une manœuvre politique. "Après la stratégie de la terre brûlée, ils tentent l'écran de fumée", précise Michael Albin, porte-parole CGT cheminots des Alpes-Maritimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des usagers tentent d\'entrer dans le métro, à la gare Saint-Lazare à Paris, en pleine grève des transports, le 7 janvier 2020.
Des usagers tentent d'entrer dans le métro, à la gare Saint-Lazare à Paris, en pleine grève des transports, le 7 janvier 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)