Réforme des retraites : le régime sera-t-il finalement vraiment universel ?

De nombreuses branches ont déjà négocié des exceptions afin de garder leurs spécificités et finalement rester des exceptions du système universel.

FRANCE 2

Si aucune réunion n'est prévue officiellement entre le gouvernement et les syndicats avant le 7 janvier, des négociations ont lieu discrètement branche par branche. Des concessions ont même été déjà promises à certains régimes comme les policiers, les cheminots et les aiguilleurs du ciel. Pourtant, Emmanuel Macron a promis un système universel de retraite. Et Édouard Philippe ne cesse de marteler ce principe de base. Une promesse qui ne tient déjà plus.

Des concessions "significatives"

Certains policiers pourront ainsi partir à la retraite à 52 ans, ou 57 ans, comme pour les pompiers. Les routiers quant à eux garderont sous conditions leur congé de fin d'activité, avec un départ anticipé à 57 ans. "On peut dire que les concessions qui sont accordées aujourd'hui sont très significatives", explique Emmanuel Grimaud, fondateur de Simul-retraite.fr. Ce sera ainsi "un système quasi universel qui va garder des spécificités très fortes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 19 décembre 2019, à Matignon (Paris) après des négociations avec les partenaires sociaux sur la réforme des retraites.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 19 décembre 2019, à Matignon (Paris) après des négociations avec les partenaires sociaux sur la réforme des retraites. (MARTIN BUREAU / AFP)