Réforme des retraites : le gouvernement "prend le risque d'une motion de censure", prévient Marine Le Pen

La présidente du groupe Rassemblement national à l'Assemblée nationale affirme que cette réforme est d'une "injustice profonde". 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen, le 16 juin 2022 sur France Inter. (FRANCEINTER / RADIO FRANCE)

Si le gouvernement "fait passer la réforme des retraites au travers du PLFSS [projet de loi de financement de la sécurité sociale], au travers d'un amendement, sans qu'il n'y ait un vrai projet de loi qui soit débattu à l'Assemblée nationale, nous voterons contre et il prendra le risque d'une motion de censure", a averti Marine Le Pen, présidente du groupe Rassemblement national (RN) à l'Assemblée nationale, mardi 20 septembre sur France Inter.

>> Réforme des retraites : on vous explique les différentes options du gouvernement pour faire adopter ses mesures

Malgré l'opposition unanime des syndicats, le ministre du Travail Olivier Dussopt a confirmé que la piste d'une réforme par un amendement au budget de la Sécurité sociale faisait "partie des scénarios" sur la table.

"Les Français sont contre" cette réforme, "ils l'ont dit mille fois ", a enchaîné Marine Le Pen. "Elle est d'autant plus injuste que le régime des retraites était bénéficiaire l'année dernière et qu'il sera bénéficiaire cette année d'à peu près 3,5 milliards [d'euros]. C'est une injustice profonde (…) qui est, en fait, une exigence de l'Union européenne à laquelle Emmanuel Macron entend se soumettre", a dénoncé l'ex-candidate à la présidentielle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.