Réforme des retraites : "Le gouvernement ne veut pas discuter d'autres hypothèses que la sienne", fustige Philippe Martinez (CGT)

Publié
Réforme des retraites : "Le gouvernement ne veut pas discuter d'autres hypothèses que la sienne", fustige Philippe Martinez (CGT)
France 2
Article rédigé par
T. Sotto - France 2
France Télévisions

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, jeudi 29 septembre.

L'exécutif veut préparer un projet de loi sur la réforme des retraites, pour une mise en œuvre dès l'été 2023. "Le fond n'a pas changé, nous sommes contre. Tous les syndicats en France sont contre le fait de travailler jusqu'à 64 ou 65 ans. C'est une connerie", explique Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, invité des "4 Vérités" de France 2, jeudi 29 septembre.

Mobilisation syndicale : "Pour nous c'est le départ de quelque chose"

La CGT est-elle prête à retourner dans des négociations ? "Pour répéter ce que l'on a dit ? Oui, pourquoi pas. Si c'est pour discuter de l'allongement de l'âge de départ à la retraite, on n'ira pas longtemps. [...] Le gouvernement ne veut pas discuter d'autres hypothèses que la sienne", confie le leader syndicaliste.

Des manifestations syndicales sont prévues, jeudi 29 septembre. "C'est un problème que FO et la CFDT n'y soient pas au niveau national. [...] Dans de nombreuses entreprises, il y a des syndicats, FO, CFDT, UNSA, qui se sont joints au mouvement", détaille Philippe Martinez. "Pour nous c'est le départ de quelque chose", ajoute-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.