Réforme des retraites : la moitié des enseignants du primaire seront en grève mardi selon un syndicat, 25% selon le ministère

Le syndicat enseignant SNUipp-FSU annonce 50% de grévistes dans le premier degré pour la journée du mardi 17 décembre. Le ministère de l'Education nationale table, lui, sur 25% de grévistes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une enseignante manifeste contre la réforme des retraites à Paris, le 5 décembre 2019. (LAURE BOYER / HANS LUCAS)

La moitié des enseignants et enseignantes du primaire seront en grève mardi 17 décembre, annonce le SNUipp-FSU dans un communiqué paru lundi 16 décembre.  Avec 50% de grévistes annoncés, il s'agit d'une "mobilisation inédite dans le premier degré", souligne le syndicat.

"Abandon de la réforme"

Selon le SNUipp-FSU, cela "montre la détermination des personnels et leur exigence d'abandon de la réforme des retraites". Le syndicat estime que le gouvernement propose de "travailler plus pour perdre moins, et en créant de nouvelles inégalités". "Les annonces gouvernementales de la semaine dernière ont confirmé la logique de cette réforme et l'ont même aggravée avec l'instauration d'un âge d'équilibre", dénonce le SNUipp-FSU.

Le syndicat entend "poursuivre et amplifier la mobilisation afin d’obtenir l’abandon du projet de réforme des retraites ainsi que des réponses à toutes les colères enseignantes."

Seulement 25% de grévistes selon le ministère

De son côté, le ministère de l'Education, contacté par franceinfo lundi 16 décembre, annonce "environ 25%" de grévistes dans le 1er degré mardi, "avec des disparités selon les régions".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.