Réforme des retraites : la majorité face au spectre du 49.3

Depuis une semaine de débats à l'Assemblée nationale, la réforme des retraites souhaitée par Emmanuel Macron a du mal à avancer. Alors, la peur d'un passage en force se fait de plus en plus sentir.

FRANCE 2

Une semaine de débats et, déjà, le quotidien des députés ressemblent à Un Jour sans fin, même le dimanche. Surtout qu'après les sept premiers jours de discussions sur la réforme des retraites, le nombre d'articles votés est de... zéro. "Mes chers collègues, nous avançons comme des canards sans tête, comme des parlementaires sans tête. En fait, on n'avance pas, on recule", a déclaré dans l'hémicycle le député LREM des Français de l'étranger, Roland Lescure.

41 000 amendements déposés

Toute la semaine, les échanges ont été tendus et même des insultes sont sorties. La raison, les 41 000 amendements déposés. Alors, ce chemin de croix laisse craindre un passage en force par le recours à l'article 49.3 de la constitution. Les députés de la majorité incriminent leurs collègues de la France insoumise. "Le but, c'est de te pousser au 49.3 alors que sur les plateaux télés ils disent qu'ils le craignent et que ce serait un déni de démocratie", explique une députée LREM

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue générale de l\'hémicycle lors de l\'ouverture des débats sur la réforme des retraites, lundi 17 février 2020 à l\'Assemblée nationale.
Une vue générale de l'hémicycle lors de l'ouverture des débats sur la réforme des retraites, lundi 17 février 2020 à l'Assemblée nationale. (DOMINIQUE BOUTIN / SPUTNIK / AFP)