Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : la Confédération syndicale internationale accuse la France de "brutalités policières" et d'"arrestations aveugles"

La France fait partie des 69 Etats à avoir procédé à des arrestations et des détentions jugées "arbitraires", entre avril 2022 et mars 2023.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des membres des forces de l'ordre interviennent lors d'une manifestation contre la réforme des retraites, le 28 mars 2023, à Paris. (REMI BREMOND / HANS LUCAS / AFP)

La Confédération syndicale internationale (CSI) a accusé la France, vendredi 30 juin, de "brutalités policières" et d'"arrestations aveugles" lors des manifestations contre la réforme des retraites. La France fait ainsi partie des 69 Etats, parmi les 149 étudiés par la principale confédération syndicale du monde dans son rapport annuel, à avoir procédé à des arrestations et des détentions jugées "arbitraires" entre avril 2022 et mars 2023. Les syndicats français ont été "complètement ignorés" lors du mouvement de contestation contre le report à 64 ans de l'âge de départ à la retraite, regrette par ailleurs Luc Triangle, dirigeant de la CSI.

L'organisation accuse la France de commettre des violations "répétées" des droits des salariés. Mais le pays conserve un classement relativement élevé, de niveau 2 sur une échelle allant de 1 ("violations sporadiques de droits") à 5+ ("pas de droits garantis en raison de la dégradation de l'Etat de droit"). Dans l'édition 2023 de son rapport, la CSI s'alarme de "niveaux record" d'atteintes aux principaux droits des travailleurs dans le monde, où la confédération revendique 338 syndicats affiliés, implantés dans 168 pays et territoires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.