Réforme des retraites : l'âge pivot polarise encore et toujours le débat

Laurent Berger exige le retrait de l'âge pivot comme préalable à toute discussion. Perdrait-il patience ?

France 2

L'âge pivot continue d’être au centre de toutes les discussions. "Nous ne sommes pas loin du dialogue de sourds avec un face à face pas très sain entre Edouard Philippe et Laurent Berger qui polarise toute l'attention. Certes, le Premier ministre a joué l'ouverture, et tout le gouvernement nous entonne l'air du dialogue, du compromis. Mais il faut être clair : cette conférence de financement proposée par la CFDT, c'est pour proposer des ressources à la place des fameux 64 ans. Donc maintenir l'âge pivot, c'est faire du sur place. Il faudrait donc être très optimiste pour espérer un compromis rapide, comme le dit Emmanuel Macron, le 31", explique la journaliste Nathalie Saint-Cricq sur le plateau du 20 Heures.

Une réforme déjà en marche ?

Le Premier ministre joue-t-il la montre ? La réforme avec l'âge pivot serait-elle en marche ? "Ça y ressemble beaucoup car c'est quand même difficile pour Edouard Philippe de se déjuger aujourd'hui après avoir tenu pendant les fêtes. Et puis il sait qu'il risque de perdre beaucoup au Medef et sur sa droite", poursuit la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des adhérents à la CFDT manifestent contre la réforme des retraites le 17 décembre 2019 à Toulouse.
Des adhérents à la CFDT manifestent contre la réforme des retraites le 17 décembre 2019 à Toulouse. (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)