Réforme des retraites : Jean-Paul Delevoye va rembourser les sommes versées par le groupe de formation IGS depuis septembre 2017

Son cabinet assure qu'il a déjà remboursé 16 000 euros sur les 123 000 euros perçus 

Jean-Paul Delevoye, le 30 septembre 2019, à Paris. 
Jean-Paul Delevoye, le 30 septembre 2019, à Paris.  (ERIC FEFERBERG / AFP)

Il s'y était engagé après la polémique. Rémunéré depuis juillet 2016 par le groupe de formation IGS, Jean-Paul Delevoye va rembourser les sommes perçues depuis sa nomination au poste de haut-commissaire chargé de la réforme des retraites en septembre 2017, a indiqué jeudi son entourage à l'AFP, confirmant une information de Libération. Son cabinet assure qu'il a déjà remboursé la somme perçue depuis son entrée au gouvernement, sans préciser le montant exact de la transaction.

>> Perturbations, manifestations, réactions, trafic… Suivez en direct la grève du 12 décembre et les dernières informations ici

Mais selon sa déclaration d'intérêts publiée sur le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), sa rémunération mensuelle était de 5 368,38 euros net, en tant que président de Parallaxe, un institut de réflexion dépendant de ce groupe de formation. Il a donc perçu environ 16 000 euros sur les trois derniers mois. Une somme perçue alors que la Constitution interdit "toute activité professionnelle" aux membres du gouvernement.

Après ce premier remboursement, son entourage ajoute qu'il "s'apprête à le faire" également pour les sommes perçues depuis sa nomination au poste de haut-commissaire le 14 septembre 2017. Soit plus de 107 000 euros net versés entre janvier 2018 et août 2019. Au total, Jean-Paul  Delevoye s'est donc engagé à rembourser au moins 123 000 euros.

La sélection de franceinfo sur la réforme des retraites

• Analyse. Trois questions autour de la retraite minimale à 1 000 euros

• Décryptage. Ce qu'il faut savoir sur l'âge pivot fixé à 64 ans par le gouvernement et dénoncé par les syndicats

• Explication. Voici ce que vous réserve le projet du gouvernement en fonction de votre date de naissance

• Video. "Pas de trêve pour Noël", prévient la CGT-Cheminots