Réforme des retraites : "Il faudra travailler plus", déclare Richard Ferrand

Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, est l'invité des "4 Vérités" de France 2 jeudi 21 novembre.

France 2

Malgré les mesures du Premier ministre pour l'hôpital, le monde hospitalier est déçu et une mobilisation est prévue le 30 novembre. "Je pense que ce qui est mis sur la table est massif et historique. Le directeur du CHU de Brest-Carhaix (Finistère), par exemple, aura des échéances de dette à rembourser plus faibles, va pouvoir investir dans des équipements du quotidien, rendre plus attractif les postes et des lits pourront rouvrir", explique Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale. "L'objectif est qu'il n'y ait plus de brancards dans les couloirs" grâce à cet "effort de solidarité nationale".

"Sortir d'un système injuste"

"La dette prive de moyens les directeurs d'hôpitaux pour répondre aux besoins et aux attentes des soignants", assure-t-il dans les "4 Vérités" jeudi 21 novembre.

"Nous voulons sortir d'un système de retraites injuste", insiste Richard Ferrand. "Nous allons tous vivre plus longtemps. Il faudra travailler plus", déclare-t-il alors que se profile une grande grève le 5 décembre. "Un système universel vaut mieux qu'un système où se juxtaposent les corporatismes. Ceux qui s'inquiètent vont manifester évidemment. Ils ont le droit de s'exprimer en respectant les lois de la République". Richard Ferrand demande aux syndicats de "condamner les violences inouïes perpétrées par des voyous dans les manifestations".

Richard Ferrand
Richard Ferrand (France 2)