Mobilisation pour les salaires et les retraites : 40 000 personnes dans le cortège parisien, selon les organisateurs

La manifestation est partie de la place Denfert-Rochereau vers 14h30 pour rejoindre celle de la Bastille.

Plusieurs syndicats dont la CGT (avec son secrétaire général Philippe Martinez, troisième en partant de la gauche sur la photo), Solidaires ou encore l\'Unef ont appelé à la mobilisation jeudi 29 septembre sur les retraites et les salaires. 
Plusieurs syndicats dont la CGT (avec son secrétaire général Philippe Martinez, troisième en partant de la gauche sur la photo), Solidaires ou encore l'Unef ont appelé à la mobilisation jeudi 29 septembre sur les retraites et les salaires.  (HENRIQUE CAMPOS / HANS LUCAS)
Ce qu'il faut savoir

Au moins 40 000 personnes ont battu le pavé à Paris dans le cadre de la journée de mobilisation interprofessionnelle pour les retraites et les salaires, selon les syndicats organisateurs. Dans la capitale, la manifestation a commencé vers 14h30 de Denfert-Rochereau pour rejoindre la Bastille. Les premiers rassemblements ont démarré entre 10 heures et 11 heures, comme en Bourgogne Franche-Comté, à Nantes (Loire-Atlantique) ou encore à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Ce direct est maintenant terminé.

La première mobilisation de l'automne. À l'appel des syndicats CGT, FSU et Solidaires et d'organisations de jeunesse, l'ensemble des professions sont appelées à la mobilisation pour réclamer des hausses de salaires et donner un coup de semonce sur les retraites, au moment où l'exécutif précise sa méthode pour réformer. Au moins 200 lieux de rassemblement ont lieu partout en France

 Trois syndicats sur quatre ont appelé à la grève à la SNCF. Des perturbations sont attendues sur les lignes TER, Transilien en Ile-de-France, Intercités et Ouigo mais les TGV Inoui rouleront quasiment normalement. Du côté de la RATP, où seule la CGT appelle à la grève, la mobilisation sera modérée avec des perturbations dans les bus, les trams et le RER B, mais pas dans le métro ni le RER A.

Une dissolution de l'Assemblée pas exclue. Le chef de l'Etat n'exclut pas de dissoudre l'Assemblée nationale et de provoquer de nouvelles élections législatives, si les débats sur la réforme des retraites n'aboutissent pas et qu'une motion de censure est votée contre le gouvernement, a rapporté jeudi sur LCI le ministre du Travail, Olivier Dussopt.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SOCIAL

20h07 : Il est l'heure de faire un premier point sur l'actualité de ce début de soirée :

Avec l'arrivée de l'automne et du froid, les Français risquent de sentir de plus en plus concrètement les conséquences de la crise énergétique. Nous répondons dans cet article à vos questions les plus fréquentes sur les économies d'énergie, les contrats et les mesures d'aide en vigueur.

Selon les organisateurs, 40 000 personnes ont manifesté à Paris pour une revalorisation des salaires et contre la future réforme des retraites, en cette journée de mobilisation interprofessionnelle. Au moins 200 rassemblements étaient prévus en France aujourd'hui. Suivez notre direct.

La Russie va entériner demain l'annexion de territoires qu'elle contrôle en Ukraine, a annoncé la présidence russe. Selon Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, les traités seront signés avec les quatre territoires où des référendums d'annexion ont eu lieu." Toute décision de procéder à l'annexion des régions ukrainiennes de Donetsk, Louhansk, Kherson et Zaporijjia n'aurait aucune valeur légale et mérite d'être condamnée", a réagi le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.


Nous ne disposons pour l'instant d'aucun bilan humain officiel. L'ouragan Ian pourrait avoir causé en Floride des pertes humaines "substantielles", a déclaré le président américain. "Cela pourrait être l'ouragan le plus meurtrier de l'histoire de la Floride", a même ajouté Joe Biden, en visite des locaux de l'agence fédérale qui prend en charge les catastrophes naturelles (FEMA).

19h28 : Bonsoir @Jean26 ! Nous attendons pour l'instant de recevoir les chiffres de la mobilisation communiqués par la préfecture. Nous vous les communiquerons bien sûr, comme nous le faisons avec les chiffres communiqués par les syndicats.

19h27 : Comment nous donner des chiffres seulement "selon les organisateurs"...?

19h29 : Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, est l'invité de VIPol, sur franceinfo. Il annonce que, selon le syndicat, la mobilisation a rassemblé "250 000 sur toute la France".

18h01 : 18 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de la journée :

Selon les organisateurs, 40 000 personnes ont manifesté à Paris pour une revalorisation des salaires et contre la future réforme des retraites, en cette journée de mobilisation interprofessionnelle. Au moins 200 rassemblements étaient prévus en France aujourd'hui. Suivez notre direct.

La Russie va entériner demain l'annexion de territoires qu'elle contrôle en Ukraine, annonce la présidence russe. Selon Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, les traités seront signés avec les quatre territoires où des référendums d'annexion ont eu lieu.


La Finlande va fermer à partir de minuit ses frontières aux citoyens russes ayant des visas de tourisme de l'espace Schengen, annonce le gouvernement.


Le président du Centre national du cinéma (CNC), Dominique Boutonnat, est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour agressions sexuelles sur son filleul de 22 ans, a appris franceinfo auprès du parquet de Nanterre.

17h45 : Plusieurs personnalités politiques de gauche étaient présentes dans le cortège parisien, parmi lesquelles Olivier Faure (PS), Yannick Jadot et Sandrine Rousseau (EELV), ou encore Fabien Roussel (PCF) et Mathilde Panot (LFI).

17h36 : "Augmentez nos salaires, pas la misère." Voici quelques images du cortège parisien en cette première journée de mobilisation interprofessionnelle depuis la rentrée.



(ALEXANDRE BRE / HANS LUCAS / AFP)






(MAXIME GRUSS / HANS LUCAS / AFP)

17h30 : Les organisateurs de la manifestation à Paris pour une revalorisation des salaires et contre la réforme des retraites revendiquent 40 000 manifestants, en cette journée de mobilisation interprofessionnelle. La préfecture de police ne s'est pas encore exprimée sur son estimation. Le cortège est arrivé place de la Bastille vers 17 heures.

16h21 : Notre journaliste Madjid Khiat suit actuellement le cortège parisien pour une revalorisation des retraites et contre la réforme des retraites. Il a notamment interrogé Benoît Martin, représentant de la CGT à Paris. "On n'est pas là pour discuter d'une méthode ni d'un calendrier (avec le gouvernement). On est là pour discuter d'un objectif. Notre objectif c'est la retraite à 60 ans", explique-t-il.

(FRANCEINFO)

16h00 : Au moins 200 rassemblements étaient prévus aujourd'hui pour une mobilisation interprofessionnelle réclamant une revalorisation des salaires et dénonçant la future réforme des retraites. Retour sur les premières manifestations qui ont eu lieu ce matin.

Un cortège défile à Caen (Calvados), le 29 septembre 2022.  (MARTIN ROCHE / MAXPPP)


(MAXPPP)

14h51 : Sur la photo juste en dessous, vous aurez reconnu au milieu Philippe Martinez. "Plutôt que des jeux politiciens, Emmanuel Macron ferait mieux d'écouter les Français qui sont majoritairement contre cette réforme. On écoute les gens, quand on est président de la République", a taclé le secrétaire général de la CGT avant de rejoindre le cortège.

14h44 : Ca y est, le cortège parisien vient de s'élancer (avec 40 minutes de retard) de la place Denfert-Rochereau. Les manifestants vont maintenant marcher en direction de la place de la Bastille. Suivez notre direct.

Le chef de file de la CGT, Philippe Martinez (en blouson noir et écharpe bleue), prend part à la manifestation en faveur des hausses de salaires et contre la réforme des retraites, le 29 septembre 2022 à Paris.(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

14h06 : 14 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité :

La Russie va entériner demain l'annexion de territoires qu'elle contrôle en Ukraine, annonce la présidence russe. Selon Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, les traités seront signés avec les quatre territoires où des référendums d'annexion ont eu lieu. Suivez notre direct.

11% des enseignants font grève aujourd'hui en cette journée de mobilisation interprofessionnelle, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Education nationale. Des manifestations sont prévues partout en France pour réclamer des hausses de salaires et donner un coup de semonce sur les retraites. Suivez notre direct.

La Finlande va fermer à partir de minuit ses frontières aux citoyens russes ayant des visas de tourisme de l'espace Schengen, annonce le gouvernement.

• Fin de l'aventure pour l'équipe de France de basket. Les Bleues se sont inclinées face à la Chine (85-71).

14h00 : PHOTOS - Plusieurs centaines de manifestants à Tours pour le pouvoir d'achat et les retraites➡️ https://t.co/DnqwWiWKGl https://t.co/yRFpuqdePc

13h59 : Guéret : 200 personnes dans la rue à l'appel de la CGT et de la FSU➡️ https://t.co/gksXXQx2uU https://t.co/p9KA53Bn4p

13h59 : VIDÉO - 200 à 250 manifestants en #Mayenne : le cortège défile dans les rues de #Laval : pouvoir d'achat, salaires, crise énergétique, retraites #greve #Greve29Septembre https://t.co/oLJwNI3Xkw

13h58 : La mobilisation pour une revalorisation des salaires et contre la réforme des retraites se poursuit aux quatre coins de la France. Plusieurs centaines de manifestants défilent ou ont défilé dans plusieurs villes telles que Tours, Guéret ou Laval.

13h53 : Emmanuel Macron "cherche le rapport de force, il va le trouver", a lancé Philippe Martinez depuis le cortège parisien dénonçant la réforme des retraites et réclamant une hausse des salaires. Celui-ci doit s'élancer à 14 heures en direction de la place de la Bastille. "Si on ne nous écoute pas, on ne restera pas longtemps autour de la table", a ajouté le secrétaire général de la CGT.

13h53 : Emmanuel Macron veut "imposer sa loi" sur la réforme des retraites, tacle le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, en cette journée de mobilisation sociale interprofessionnelle. "Plutôt que des jeux politiciens, [Emmanuel Macron] ferait mieux d'écouter les Français, qui sont majoritairement contre cette réforme. On écoute les gens, quand on est président de la République."

12h52 : Environ 450 personnes ont défilé à #Châteauroux dans l’#Indre pour le #pouvoirdachat et contre la #ReformeDesRetraites. 📎 Plusieurs autres manifestations ont lieu dans le #Berry pour cette #Greve29Septembre. 👉 https://t.co/vP2Xz9JKMc https://t.co/qqyKRNYBwy

12h50 : Emploi, salaires, retraites : 1.600 Sarthois défilent au #Mans➡️ https://t.co/Pxbxqrx27W https://t.co/Bhvdlczba5

12h50 : 1.500 personnes défilent à #Limoges pour demander l'augmentation de #Salaires et s'opposer à la réforme des #Retraites #manifestation ➡️ https://t.co/cRT9ulLaEZ https://t.co/56Dv9hTc8t

12h51 : Au moins 200 rassemblements sont prévus dans l'Hexagone aujourd'hui, pour réclamer une revalorisation des salaires et s'opposer à la réforme des retraites. Quelque 1 500 personnes manifestent à Limoges et au Mans. Ils étaient également près de 450 à Châteauroux, selon France Bleu.

12h44 : Emmanuel Macron s'est montré très ferme lors du dîner organisé hier, pour avancer sur le dossier des retraites. Découvrez les coulisses de la soirée.

Emmanuel Macron, le 13 octobre 2021 dans la cour de l'Elysée. (JULIEN MATTIA / MAXPPP) (MAXPPP)

12h38 : Selon le premier syndicat du primaire, le Snuipp-FSU, environ 20% d'enseignants ayant l'intention de faire grève, près de 40% à Paris et quasiment la moitié dans le département de Seine-Saint-Denis.

12h37 : En cette journée de mouvement social interprofessionnel, 10,69% des enseignants du primaire et 11,33% des professeurs en collège et lycée font actuellement grève, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Education nationale.

12h33 : 11% des enseignants font grève aujourd'hui, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Education nationale.

12h25 : Il est midi, c'est l'heure de faire le point sur l'actualité :

• Des manifestations sont prévues partout en France, à l'appel de plusieurs syndicats, pour réclamer des hausses de salaires et donner un coup de semonce sur les retraites, au moment où l'exécutif précise sa méthode pour réformer. Suivez notre direct.

• Une quatrième fuite a été identifiée en mer Baltique au-dessus des gazoducs Nord Stream, annoncent les gardes-côtes suédois.

Dans le dossier "French Bukkake", une trentaine de femmes se déclarent victimes de viol. Pour "Complément d'enquête", deux d'entre elles sortent du silence. Pour la première fois, elles racontent à des journalistes un climat de violences et d’humiliations.

• Fin de l'aventure pour l'équipe de France de basket. Les Bleues se sont inclinées face à la Chine (85-71).

11h36 : #Greve29Septembre pour les retraites : 600 personnes dans la rue à #Périgueux @F3Perigords (📷 : Emilie Bersars) @FlorianRinguede @Bouwy1 https://t.co/lJwWHzk94T

11h31 : Manifestation pour les salaires et les retraites : le cortège s'est élancé depuis les Réformés à Marseille, avant d'emprunter la Canebière, le cours Lieutaud et d'arriver devant la préfecture. https://t.co/7BV7ozwpgV

11h26 : C'est la première mobilisation de l'automne. Des manifestations, prévues partout en France, débutent. Elles font suite à l'appel des syndicats CGT, FSU et Solidaires et d'organisations de jeunesse, pour réclamer des hausses de salaires et donner un coup de semonce sur les retraites, au moment où l'exécutif précise sa méthode pour réformer.

Une militante de la CGT porte une pancarte lors d\'un rassemblement pour les salaires et les retraites, près de la préfecture de Nantes (Loire-Atlantique), le 29 septembre 2022. (DAMIEN MEYER / AFP)

11h27 : "Ensuite, on avisera", a-t-il poursuivi. Michel Beaugas pose "une ligne rouge" : il refuse toute "augmentation de l'âge de départ à la retraite". Et de préciser : "Par contre, si la concertation pose les bases d'un maintien en emploi des seniors et si l'on travaille sur l'entrée sur le marché du travail, sur la pénibilité, alors bien évidemment on ira."

11h20 : Ok pour la première, mais pour la suite, il verra. Le secrétaire confédéral du syndicat Force ouvrière Michel Beaugas a annoncé sur franceinfo que son organisation "ira écouter la première" réunion de concertation sur la réforme des retraites prochainement lancée par la Première ministre. Michel Beaugas, secrétaire confédéral de Force ouvrière, le 13 décembre 2017 à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)(JACQUES DEMARTHON / AFP)

11h12 : "C'est une réforme indispensable qui nécessite du courage (...) pour sauver notre système de retraites."

Le président LR du Sénat a assuré sur BFMTV que la chambre haute "engagerait le débat" sur la réforme des retraites dès cet automne, dans le cadre du budget de la Sécu.

11h14 : "Les annonces du gouvernement sont loin de répondre à la gravité de la situation."

"On sent qu'il y a beaucoup d'attentes sur la question salariale, beaucoup de colère aussi", a ajouté Sophie Vénétitay sur franceinfo, alors que la journée de grève s'annonce très suivie par les professeurs.

11h14 : "Si toutes les oppositions se coalisaient pour adopter une motion de censure et faire tomber le gouvernement, il (le président de la République) s'en remettrait aux Français et les Français trancheraient et diraient quelle est la nouvelle majorité qu'ils veulent", a affirmé Olivier Dussopt, chargé d'engager de nouvelles concertations sur les retraites à partir de la semaine prochaine. "Et évidemment (...) nous serions en campagne pour que le président soit conforté", a-t-il ajouté.

11h14 : #RETRAITES Emmanuel Macron n'exclut pas une dissolution en cas de censure à l'Assemblée, a confirmé au micro de LCI le ministre du Travail, Olivier Dussopt

11h14 : Selon des participants au dîner de travail de la majorité présidentielle organisé à l'Élysée hier soir, Emmanuel Macron n'exclut pas de dissoudre l'Assemblée nationale, pour provoquer de nouvelles élections législatives si les débats sur la réforme des retraites n'aboutissent pas et qu'une motion de censure est votée contre le gouvernement.Emmanuel Macron à Saint-Nazaire, le 22 septembre 2022. (STEPHANE MAHE / POOL) (STEPHANE MAHE / POOL / AFP)

11h14 : Il est 9 heures, voici le point sur l'actualité :

• Elisabeth Borne annonce un nouveau cycle de concertation, en vue d'adopter un projet de loi "avant la fin de l'hiver". Suivez notre direct.


Une quatrième fuite a été identifiée au-dessus des gazoducs Nord Stream en mer Baltique, annoncent les autorités suédoises.


• Au lendemain de référendums d'annexion, les dirigeants prorusses de régions ukrainiennes occupées par Moscou ont réclamé l'annexion à la Russie. De son côté, l'UE demande des sanctions. Suivez notre direct.

• Le rappeur américain Coolio, connu pour son tube Gangsta's Paradise sorti en 1995, est mort à Los Angeles, a annoncé son manager. Les causes de son décès ne sont pas encore connues.

• La garde à vue du rappeur Kaaris a été levée, a appris franceinfo auprès des avocats du rappeur. Il est visé par une plainte déposée par son ex-compagne pour des violences qu'elle situe au début de l'année 2021.

11h14 : 🗣 Réforme des retraites ➡️ "Si on allonge l’âge de départ, il va falloir que collectivement, les entreprises soient en capacité d’employer plus de seniors”, selon le patron du Medef. “C’est une réforme indispensable à faire.”👉 https://t.co/0naQZOp7fu https://t.co/PGPVkipbVO

11h15 : "Si on allonge l’âge de départ, il va falloir que collectivement, les entreprises soient en capacité d’employer plus de seniors”, a également ajouté le patron du Medef sur franceinfo.

11h15 : Côté patronat, Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, a affirmé sur franceinfo que son syndicat "ira évidemment à cette concertation". Il précise même que ce dernier aura "des propositions à faire".

11h15 : "Le fond n'a pas changé, ce n'est pas uniquement un problème de méthode."


Alors qu'Elisabeth Borne a annoncé l'ouverture d'un nouveau cycle de concertation avec les partenaires sociaux sur la réforme des retraites, Philippe Martinez a assuré sur France 2 que son syndicat ne s'y rendra "pas longtemps" si "c'est pour nous dire qu'on discute de l'allongement de l'âge de départ à la retraite".

11h15 : Toutefois, l'option d'un recours à un amendement au PLFSS pour accélérer le tempo, qui était critiquée au sein de la majorité, n'est pas totalement écartée, confie à France Télévisions un autre participant au dîner. L'exécutif se réserve le droit d'y recourir, notamment si les syndicats refusent la concertation annoncée par Elisabeth Borne.

11h15 : #RETRAITES A ce stade le président de la République semble avoir écarté la voie d'une réforme par amendement au projet de loi de financement de la Sécu (PLFSS), fait savoir à France Télévisions un participant au dîner d'hier soir. Et ce, afin d'avoir des concertations sincères sur la base de sa proposition pour la campagne présidentielle.

11h15 : Bonjour @LucieLila. Effectivement, en raison d'un appel à la grève, les programmes de nos antennes, radio et TV, seront perturbés durant la journée.

11h15 : Bonjour, l’équipe radio de France Info est-elle en grève? Je n’ai que de la musique ce matin.

11h16 : etraites La concertation annoncée par la Première ministre va se faire "sur la base" de la promesse de campagne d'Emmanuel Macron, notamment un report de l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans, selon les informations de France Télévisions.

11h16 : Il est 6 heures passées de quelques minutes, voici le premier point sur l'actualité :

#GREVES La CGT et l'Union syndicale Solidaires appellent à la grève générale pour réclamer une hausse des salaires face à l'inflation. Transports, éducation, manifestations... Voici ce à quoi il faut s'attendre pour cette journée.

• Le rappeur américain Coolio, connu pour son tube Gangsta's Paradise sorti en 1995, est mort à Los Angeles, a annoncé son manager. Il avait 59 ans.

Elisabeth Borne annonce l'ouverture d'un nouveau cycle de concertations autour de la réforme des retraites, dans la perspective d'adopter un projet de loi "avant la fin de l'hiver".


• Le département des Pyrénées-Atlantiques reste placé en vigilance orange pluie-inondation par Météo France.

• Le procès de Félicien Kabuga, "financier" présumé du génocide au Rwanda en 1994, s'ouvre aujourd'hui devant un tribunal des Nations unies à La Haye (Pays-Bas).

11h16 : Dans cette perspective, Elisabeth Borne a demandé au ministre du Travail, Olivier Dussopt, "d'engager dès la semaine prochaine" des négociations avec les organisations patronales et syndicales, ainsi qu'avec les "groupes parlementaires".