Cet article date de plus de neuf ans.

Pour Ségolène Royal, les sondages n'ont pas de signification

Reléguée en 3ème position de la course à la primaire dans les études d'opinion, Ségolène Royal il est encore trop tôt pour que ces sondages donnent une véritable tendance.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pour Ségolène Royal, il est trop tôt pour tirer des enseignements des sondages. (afp)

Reléguée en 3ème position de la course à la primaire dans les études d'opinion, Ségolène Royal il est encore trop tôt pour que ces sondages donnent une véritable tendance.

En 2006, les sondages la donnaient gagnante et elle a gagnée la primaire socialiste. Aujourd'hui, changement de position. Ces même sondages placent François Hollande en tête. Pour autant, Ségolène Royal ne baisse pas les bras. Selon elle, Il est encore tôt: "Les français commencent seulement à s'intéresser à la primaire. Ils vont nous observer, nous regardez, [...] et ils vont choisir la personnalité en ces périodes de crise et de tourment qui est la mieux à même [...]d'être capable de conduire la transformation du pays":

Voir l'interview de Ségolène Royal à RTL du 29 août:

Voir la video

Petites phrases

La Corrèze, fief de François Hollande est le département le plus endetté de France. Un constant que n'a pas manqué de souligner Ségolène Royal tout en précisant qu'elle ne fait que répondre aux questions des journalistes. L'occasion tout de même de développer ce que la candidate à la primaire appelle "la morale de l'action politique": "Il est très important que les journaliste et que les français sachent qui a fait quoi dans ses différentes responsabilités":

Voir la video

La retraite à 60 ans à condition de prendre des mesures contre la dette

Conformément au programme socialiste, Ségolène se dit favorable un retour de la retraite à 60 ans mais à condition de d'abord résorber le déficit et la dette:

Voir la video

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.