Ports bloqués : la facture s'alourdit

Mercredi 22 décembre, des dockers de la CGT ont lancé une nouvelle opération "port mort" au Havre, en Seine-Maritime. 

FRANCE 2

Le port du Havre (Seine-Maritime) est plongé dans la torpeur. Une activité à l'arrêt et des conteneurs bloqués sur les quais. C'est le résultat d'une grève de trois jours décrétée par la CGT. Les adhérents occupent même le siège administratif du port. Des salariés déterminés à gripper pour longtemps le fonctionnement du deuxième port français. Un nouveau blocage qui plombe tout un réseau d'entreprises dépendant du port.

Une activité au ralenti

À quelques encablures, un dirigeant d'une plateforme logistique ne peut que constater les dégâts. Depuis le 5 décembre, le port a connu 14 jours de perturbations. Conséquence : une perte de 15% de chiffre d'affaires et une conséquence directe sur l'emploi. Même les salariés en CDI commencent à se poser des questions sur l'avenir. Plus qu'une simple baisse d'activité, le port du Havre serait en train de perdre des clients sur le long terme. Les blocages auraient entraîné la perte de 300 emplois selon le port du Havre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mercredi 22 décembre, des dockers de la CGT ont lancé une nouvelle opération \"port mort\" au Havre, en Seine-Maritime. 
Mercredi 22 décembre, des dockers de la CGT ont lancé une nouvelle opération "port mort" au Havre, en Seine-Maritime.  (FRANCE 2)